PLR, PS et consorts veulent-ils mettre les UDC dans des camps de concentration ?

La page Facebook, Dégage Oskar F., tenue, depuis le Maroc, par un responsable de la feuille PLR Le Confédéré, M. Jean-Pierre Volluz, continue sa campagne haineuse bien au-delà des élections. Silence des médias.

Le 30 avril dernier, dite page proposait de voir l'ancien candidat UDC au Grand Conseil Adrien de Riedmatten terminer au camp d'extermination de Treblinka.

trenblinka

Contacté par le Bureau audiovisuel francophone, le principal intéressé a confirmé avoir écrit à la direction du PLR valaisan et à la rédaction du Confédéré pour avoir le fin mot de ces menaces, MM. Volluz et Earl étant, bien évidemment, sans adresse connue.

Il a souligné en outre le contraste entre le traitement qui lui a été réservé par Le Nouvelliste, lequel n'a pas hésité à inventer pas moins de trois cas de provocation pour le discréditer durant sa … Continuer la lecture ->

Affiche Darbellay: Descente de flics cagoulés chez des membres de l’UDCVR

La répression policière continue...

Coup de génie du pouvoir en place, profiter de la plainte d'Oskar Freysinger pour rendre visite, en grande livrée anti-terroriste, à l'entier du personnel UDC du Valais central.

Le moins que l'on puisse dire est que les tenants de certains nouveaux élus ont le sens du prétexte. Faisant, pour une fois, diligence à la plainte d'un UDC - celle  de M. Freysinger, en l'occurrence, mis en cause par l'affiche dénonçant la probité de M. Darbellay père -, la Justice valaisanne en profite allègrement, depuis deux mois, pour sonner à la porte de tous les encartés du parti.

Armées, cagoulées, mandat à la main, les forces de l'ordre s'invitent au petit matin par équipes de 6. Bien le bonjour, M'sieur Dame ! Les intérieurs sont ratissés, ordinateurs, natels et compagnie confisqués, et les "personnes appelées à donner des renseignements" … Continuer la lecture ->

Fake news: Le Nouvelliste a-t-il manipulé les Valaisans ?

Quand les médias divisent le peuple. Une Analyse...

Certains, qui se disent des amis, m'ont déjà reproché de trop parler de mon cas personnel. Je réponds à cela que, contrairement à d'autres, je ne puis parler que de ce que je connais. Ma personne est certes négligeable mais mon cas reste néanmoins symptomatique de certaines pratiques. D'où que viennent ces objections, elles n'ont qu'un seul but, que je me taise. Il me faut donc parler.

 

rts avantaprèstotalQu'est-ce qu'une fake news ?

Selon une source autorisée, la fake news - ou fausse nouvelle en anglais - serait le propre des médias russes, de la presse de boulevard, de la blogosphère d'extrême-droite et du président Trump. "A force de répéter quelque chose, certains vont finir par y croire", ajoute encore Christophe Schenk du 19h30 de la RTS.

Faut-il préciser ici que la … Continuer la lecture ->

Montage médiatique: petite statistique

La presse contemporaine planifie sur le court terme, la lassitude de l'immédiateté, elle prend, crache, rejette, oublie et se souvient à loisir, avant d'exiger de tous, tout le temps, acceptation, docilité et totale soumission.

Un mois tout rond après les élections et le montage pathétique dit "de la balle dans la nuque" (faut-il préciser que M. Rossini n'a toujours pas pas déposé la moindre plainte...), un petit pointage statistique s'impose.

Sur les 6 médias qui ont relayé le montage de Gilles Berreau, du Nouvelliste, 5 en ont parlé une fois (Le Temps, Le Courrier, RTSinfo, RTS la 1ère, Canal9), Le Matin 2 fois. Seuls RTS la 1ère et Le Matin, la deuxième fois, l'ont évoqué sans citer le nom de l'intéressé en raison des plaintes et réclamations déjà déposées.

Le Nouvelliste en a parlé au moins trois fois: la première pour lancer … Continuer la lecture ->

L’opération anti-Freysinger pilotée depuis Zurich

Avec des fonds américains...

Le Bafweb a eu le nez creux en dénonçant directement le Foraus, et son financement occulte, à l'origine de la vaste opération de dénigrement du candidat Oskar Freysinger, que la RTS s'est employée benoîtement à présenter comme le sursaut de la "société civile".

La preuve ultime vient de tomber, un mail démontrant l'orchestration opérée par M. Johan Rochel, vice-président de Foraus, depuis son bureau du centre éthique de l'université de Zurich.

Un universitaire de gauche, européiste à souhait, choyé des médias, pensionné par des fonds publics et d'autres vraisemblablement en provenance d'un certain M. Soros, organisant depuis son petit bureau, à quelques centaines de kilomètres de là, la mise à mort de l'un des premiers opposants de l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne. Vous avez là, en quelques mots, la parfaite définition de … Continuer la lecture ->

Putallaz dans le vrai, Fragnière dans le déni

PutallazLe précédent d'une critique de l'attitude des médias à heure de grande écoute a fait cicler toutes les alarmes des rédactions de Suisse romande. La réponse immunitaire fut prompte quoique guère convaincante.

Il suffit parfois d'une phrase, d'un mot, d'un geste, pour que l'on soit vengé et consolé de tout. Ce mot, cette phrase furent prononcés par François-Xavier Putallaz, dans sa vêture de philosophe, que la RTS aurait sans doute espéré ce jour-là moins précis et incisif:

"Certains médias, dominants en Valais, ont attisé la tension et la haine.

[...] Il y a une grave responsabilité de cette mise en scène de certains médias - pas tout le monde -, et de certains politiques.

[...] Le média principal en Valais, là, a une très grave responsabilité sur le dérapage. C'est facile de monter en épingle [...] On ne laisse pas parler, on Continuer la lecture ->

Affiche Darbellay: La police envoyée chez les UDC

Descente de police chez un membre de l'UDC à 5 jours des élections. Un hasard ?

Le 14 mars dernier, sur mandat du procureur général Nicolas Dubuis, pas moins de 7 agents de police sont descendus au petit matin chez un membre de l'UDC, au prétexte de l'affiche mettant en cause des malversations au bénéfice du candidat PDC au Conseil d'Etat Christophe Darbellay.
Faut-il préciser que ceux-ci n'on absolument rien trouvé.

De toute évidence, tout aura été tenté pour discréditer le parti d'Oskar Freysinger avant le second tour des élections du 19 mars. L'on a bien du mal à croire que ce soit le candidat UDC, actuel chef de la sécurité, qui aura aiguillé les forces de l'ordre vers les membres de son parti.

Le nouveau régime a déjà commencé on dirait...

NM… Continuer la lecture ->