Le coran profané… en Algérie

La petite localité de Sidi-Merouane, située à 8 km au nord-ouest de Mila, est sous le choc depuis quelques jours. La population n’arrive pas à croire ce qui s’est passé la semaine dernière dans la mosquée Émir-Abdelkader.

Les faits remontent à la veille de la nuit 'sacrée' du 27e jour de ramadhan. Cette nuit-là, l’imam de ladite mosquée découvre stupéfait, sous les tapis de la salle de prière, un coran souillé d’excréments humains et portant des inscriptions et des dessins blasphématoires.

Pour le moment, aucune indication sur l’auteur de cet acte ignoble n’est disponible. Toutefois, la tendance générale l’attribue à quelques malades mentaux.

Contacté par nos soins, le deuxième imam de la mosquée a, quant à lui, écarté cette piste. "La qualité de l’écriture et la précision des dessins ne sauraient être l’œuvre d’un quelconque malade mental", nous dira-t-il.

On attend avec impatience les manifs outrées de foules déchaînées du Maroc à l'Indonésie à l'image du pseudo-scandale du coran jeté dans les toilettes de Guantanamo... selon que vous serez...

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.