De bloguer mon coeur s’est arrêté: Le Baf jette l’éponge au milieu du carré

Voilà deux ans nets que le petit âne gris de la chanson tire la carriole sans un mot, l'heure est au bilan:

Internet, le blog, n'est pas la révolution attendue, tout au plus un subtil porte-voix, une meurtrière avec vue sur le PAF, une soupape indispensable après ces décennies de suprématie totalitaire des groupes de presse sur l'accès aux idées et la culture du sens critique.

Les diverses tendances réactiogènes auraient dû en profiter pour réaliser cette union qui fait la force, elles en ont profité pour étaler leurs égos et leurs prétendues diversités à l'infini dans le cyberespace... La presse de système peut continuer de régner.

De par sa nature même, le blog politique est appui du système, l'inclination prise par la plupart des blogs dits conservateurs, le Baf compris, j'en fais humblement l'aveu, fut sans aucun doute celle de la facilité.

Le "métier" de blogueur se divise en deux méthodes distinctes: Informer, commenter. L'information se fait soit par tri, soit par révélation. La masse d'information est telle que la seule cueillette quotidienne d'aiguilles dans la cyber-botte de foin suffit en soi à constituer une révélation. Or, c'est précisément là qu'est la facilité, se transformer en relais de la grande presse et servir de Reader Digest pour une foule de convaincus qui satisferont leurs besoins quotidien d'information sans que cela ne suscite de leur part le moindre effort ni la moindre réaction.

Ainsi, le blogueur qui se voyait en icône du grand réveil réactionnaire se retrouve fonctionnaire de la matrice, sagement rangé dans son petit box, agent spécial de la grande entreprise de gavage anesthésique des foules, assistant droitiste du marchand de sable ou doreur de barreaux de cage, c'est selon. Le blogueur conservateur ne fait qu'adapter un marché originellement hostile pour une population marginalisée. L'information, la vraie, celle qu'évite soigneusement les médias, totalement faite à la maison est la seule susceptible de démarquer le phénomène internet. D'ailleurs, un léger coup d'oeil dans le rétro montre assez bien à quel point le Baf n'a existé que par ses "coups". L'information, la vraie, la militante s'accompagne toujours d'une action et est, déjà, en soi, une action proprement dite. C'est précisément cet aspect-là qui nous échappe le plus.

De nombreux blogueurs s'y sont essayés avec talent, le problème reste toujours le même, le coût, en temps, en argent, et s'il y a beaucoup d'appelés, les élus se font rares. La chose est connue, le catho, le droitiste, restera sagement recroquevillé sur ses acquis, rendant grâce à ses ennemis de le laisser exister, et ne se bougera que sous la menace de la Kalach (d'où la fréquente tentation de faire comme l'IRA et de terroriser les siens avant toute chose pour les forcer d'adhérer; tremblez cathos !).

Au chapitre des solutions, les blogueurs catholiques conservateurs devraient s'unir en une confédération, avec respect de l'intégrité et de la liberté de chacun, et présenter un front uni aux mogohls de la grande presse ainsi qu'une affiche unique, large, libérale, à leurs lecteurs. Cet acte fédératif aurait déjà pour avantage certain de supprimer la redondance amicale des blogs se linkant entre eux, forcerait le publique à s'entendre sur un dénominateur commun de la pensée chrétienne sociale et politique, entente qui ne serait pas sans conséquence dans le monde réel, et aurait en outre pour avantage certain de ne pas crever le cheval, les blogueurs pouvant prendre quelques vacances sans voir la fréquentation chuter du tout au tout.

Une structure grandie par l'union mènerait à plus de professionnalisme, de crédibilité, serait un meilleur piège à crédit, forcerait l'entente sur une ligne rédactionnelle et nous mènerait plus sûrement à la création d'un média, puisque ce n'est qu'à cela que doit servir internet, créer un mass média contre-système sans avoir à soucier des finances.

Voilà, si le constat du Baf, loin d'être celui de l'échec, n'est pas celui de la réussite, c'est que l'objectif principal, acter dans le vrai monde, n'a pas été atteint. La blogosphère ne mange pas de part de marché à la grande presse, elle crée une niche complémentaire qui se trouve être le plus souvent à l'appui même du système. D'autant que si, au début, un seul blogueur pouvait faire le boulot d'une équipe de soixante journaleux, les grands médias ont parfaitement réagi en créant des unités mobiles de blogueurs extrêmement compétents en matière de ciblage clientèle, le tout sur deux fronts: Les gratuits et les sites internet desdits quotidiens. 20 minutes qui a parfaitement développé son site sur un modèle dynamique de reprise de dépêche et d'inserts vidéos, en est l'exemple le plus virulent. Ainsi le chaland reste à portée de main, qu'il soit devant son écran ou devant son café, ce type d'offre nous est donc fermé par la concurrence, une concurrence qui a plus d'expérience, de monde, de moyens et peut se permettre d'offrir des produits plus léchés quoique moins fort en saveur. Il nous reste alors les marchés de niche, luxe, excellence et exception, à nous de posséder ces domaines si nous voulons continuer d'exister.

A titre de comparaison, ces blogs américains, tous conservateurs, qui nous font tous rêver avec leurs 100.000 visiteurs par jour sont, en fin de compte, de tirage plutôt confidentiel pour les Etats-Unis et ne comptent, en tant que média d'interception, que lorsqu'il font dans la découverte (photo Reuters truquée de la guerre du Liban pour LGF) ou la révélation (scandale Lewinski pour Drudge Report). Autant vous dire toute de suite qu'aux States, on s'est bien vite remis du tsunami internet, pire, on l'a intégré. Il faut savoir en outre que ce n'est pas la blogosphère conservatrice qui crée le renouveau conservateur, elle ne fait que le transcrire.

Cela étant dit, dans leur tradition suiviste, les médias gratuits, jeunes par définition, ont dû se profiler sur la clientèle qui manquait à leur spectre cible, le 15-30 ans. Culture zap, plaisir facile et jouissance immédiate, les gratuits et leur tentacule internet ont eu pour premier avantage d'éradiquer le commentaire niaiseux du journaleux de gauche lambda, de moins en moins bien formé qui plus est, pour se concentrer sur la sélection dynamique de ce qui est encore susceptible de faire vibrer la cellule de récompense de ces polyaddictés que sont les enfants de la génération vidéo. Pour ce faire, ces grands médias ont pris la blogosphère en modèle, et c'est peut-être en ceci que nous avons été déterminant, le Baf a été régulièrement pompé par le Matin Bleu et 20 minutes, et vice versa, la démarche étant à peu de chose près la même, se concentrer sur les marges de la société - c'est d'abord sur leurs rives que l'on peut observer le tempérament des océans - et susciter l'émotion avant la réflexion.
Parti comme c'est, et vu les demandes de cette nouvelle génération, à mille lieues des foutaises de mai 68, les nouveaux médias feront tout autant que nous, sinon bien mieux que nous, ce travail de réveil populiste par l'accumulation des informations choquantes. Ce boulot étant fait, à nous d'investir, ainsi que j'écrivais plus haut, les domaines d'excellence de la même façon que nous avons été investis par la base.

Ce ne sont que quelques idées lancées sur le papier... Le journalisme rend idiot, je l'ai rencontré... et cela très rapidement, on en excuse d'autant plus facilement les gens qui en font profession. La télématique devient une drogue, on se met à penser mainstream, à surconsommer une foule de données indispensablement inutiles et à éviter maladivement toute forme de réalité; on ne lit plus, on ne vit plus et donc on n'agit plus, on blogue.

Manque de moyens et surtout d'hommes, quoique la formule soit éprouvée, reconnue, reprise, continuer sur cette lancée serait se condamner à grimper tous les matins comme depuis deux ans le Mont de Sysiphe pour quelques convaincus sans réelle perspective de développement aucun. Une bonne idée étant avant tout une idée qui marche, la Rédaction prend la décision de s'accorder un peu de recul et de retourner à ses chères études, gageons d'ores et déjà que le jour où nous reviendrons, nous serons plus forts et plus méchants qu'avant (offensifs, pas agressifs, dirait mon cher vieil oncle militaire).

On ne va pas laisser les filles de Jérusalem sans tenter de les consoler un peu, le Baf continuera, on vous rassure, vous trouverez toujours vos chroniques, mais dans une version fortement allégée, centrée sur le commentaire, l'investigation et l'information de "révélation". La révélation étant base de toute bonne nouvelle propre à être annoncée au monde.

Bref, plus de "blog" et moins de média. Merci à tous, si nombreux, qui nous ont lu et soutenu, nous liront et nous soutiendront encore.

Bafolución !

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.

 

10 réponses à De bloguer mon coeur s’est arrêté: Le Baf jette l’éponge au milieu du carré

  1. charles dit :

    Bonjour,
    Je vous suit entièrement sur l’unification des différents blogs à faire qui éviterais que chacun expose son égo mais le mette plutôt au service de la communauté dans un gros blog central ou on trouverais tout!
    La mine d’or, style site de TF1 ou se trouve tout l’information, pas d’autres clics à faire, pas 50 sites à surveiller…
    En unifiant les moyens, on pourrait surtout faire un site avec plus de contenu, des commentaires d’infos plus long que de simples brèves, des vidéos, reportages de manifs diverses, etc.
    En tout cas courage! je continuerais à lire cet excellent blog!!!
    Charlie

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  2. F-Marie dit :

    Je vous suis tout à fait sur ce point et participerait avec plaisir à la création de ce grand media conservateur!

    [MOD: Il faut réunir les grands acteurs]

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  3. Papillon dit :

    De première classe comme d’habitude y compris la décision de prendre du recul et les études qui oxygènent la cervelle. En souhaitant au chef baffeur tout de bon dans tous les domaines de ce qui fait une vie!

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  4. stat crux dit :

    Merci pour l’énorme boulot que vous avez fait ces 2 dernières années.

    Personnellement, j’ai découvert la blogosphère conservatrice grâce à vous et j’ai été soulagé de voir que je n’étais pas le seul à penser ce que je pense et qu’il y avait enfin des gens de bons niveau capables de s’exprimer sur le sujet.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  5. senex dit :

    Il y a de multiles façons d’apporter aux hommes,la bonne nouvelle :la vie n’est pas absurde.Courage

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  6. Polydamas dit :

    Vous avez on ne peut plus raison.

    C’est clair qu’une espèce de Lieu Commun, réunissant le Baf, le Salon
    Beige et quelques autres, pourraient avoir un impact non négligeable.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  7. lagneau dit :

    Mon analyse rejoint celle de Charles. Il est temps d’unifier les moyens et de créer un média généraliste mais avec une ligne éditoriale « conservatrice ».

    C’est ce que je tente de faire avec mon site : http://www.ldainfos.com qui devrait proposer du contenu informatif et qui dans le même temps dispose d’un portail. Bien évidemment, gérer tout ça seul n’est pas évident.

    Bien à vous

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  8. Fontey dit :

    Unissons nous? Chiche!
    David Fontey
    (Vox Galliae)

    [MOD: Chiche ! Baf Galliae, Vox Helveticae… Univox europae, vous avez mon mail…]

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  9. Analyse parfaite, Adrien. Je fais exactement la même. Nous ne produisons pas assez d’info, et nous contentons d’un rôle de répéteurs.

    J’ai constaté que sur mon blog les articles d’analyse de fonds (je dois en faire un par semaine) attirent moins le visiteur et sont moins « linkés » que les exclu ou les fausses exclu tapageuses.

    Pour ce qui est de la grande union, cela ne se peut, car vous savez comme moi que plusieurs sensibilités coexistent chez les « conservateurs » (et pour commencer ceux qui refusent cette étiquette !). Poussez un peu le débat, et vous verrez de vraies lignes de fractures.

    Toutefois, restons positifs. Si les nouvelles que nous reproduisons sont lisibles ou visibles par ailleurs, la plupart resteraient dans l’ombre sans la présence des blogs. Face à l’info écrémée et résumée de TF1 et de France Inof, les blogs ont déjà l’immense mérite de faire circuler l’information dans sa diversité. Diversité, un mot très à la mode, d’autant plus qu’il est absent de nos circuits d’informations.

    [MOD: La ligne chrétienne ne devrait-elle pas redéfinir le conservatisme, car en somme, à part le christianisme, qu’y a-t-il de bon à conserver ?. On devrait se coller tous sur une même page et balancer la purée et laisser le lecteur se débrouiller avec la masse. 1. moins d’urgence de renouvellement pour le blogger 2. moins de répètition donc meilleure sélection 3. et donc plus de temps pour « aller faire » et/ou débusquer l’info, la vraie, celle qui n’existe pas ailleurs]

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  10. Langelot dit :

    Bonjour,
    J’ai lu avec intérèt votre analyse et les commentaires qui la suivent. Je passais régulièrement sur votre blog, ainsi que deux ou trois autres.
    Je passe moi-même beaucoup de temps sur mon petit blog, et je comprends votre fatigue. La masse d’info à ingérer est colossale, l’analyse et la fabrication d’un texte (pour moi, en l’occurence, plutôt un petit dessin) est un un exercice parfois fastidieux.
    Je crois peu à un grand blog uni, et d’une certaine façon, tous ces petits blogs aux couleurs un peu disparates, mais liés parfois, c’est assez sympathique.
    Plus que des coups, ou une audience record, je crois à l’efficacité simplement d’une information différente, ou analysée différemment.
    Quitte d’ailleurs à être moins productif, comme vous le proposez, et ne faire qu’un texte par semaine. Au fond, une bonne info, bien percutante, ne fait-elle pas plus d’effets que 5 moins bien ciblées ?
    Ceci dit, je n’ai pas de conseils à vous donner, je voulais juste vous assurer de mon intérèt pour votre travail et de mon soutien.
    A bientôt
    Langelot

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.