Chavez menace de jeter le clergé en prison

Si celui-ci ne se tait pas. Le dictateur a traité de vagabonds, adulateurs, stupides et retardés mentaux les membres de la hiérarchie catholique qui osent encore critiquer le régime de fer du président vénézuélien.

"Ce sont des démons, serviteurs des intérêts les plus corrompus", a encore eructé le tyran socialiste à leur encontre.

S'adressant au recteur de l'université catholique Andres Bello ainsi qu'à SE le Cardinal Jorge Urosa Sabino, il dit a peu près ceci (mon portugais n'est pas tout à fait au point, les bafeurs lusophones sont priés de se manifester): "Don Ugalde, pour cette fois je laisse passer, mais si vous recommencez vous irez en prison avec la soutane et tout le reste (1). Et vous aussi Cardinal !"

L'Eglise avait osé émettre, le 19 octobre dernier, une critique plutôt modérée concernant le nouveau projet de constitution en ce qu'il "contraint la liberté des Vénézuéliens, augmente le pouvoir de l'Etat, élimine la décentralisation et permet au gouvernement de contrôler la plupart des domaines concernant la vie du citoyen". ->

Y a pas de doute, ça mérite le goulag !

Voir aussi ->

(1) Expression locale signifiant que le respect dû à l'habit religieux sera compté pour rien en la circonstance.

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.

 
Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.