Allemagne: L’avortement tue encore une mère

Le dernier n° de MAMMAINFO relate ce fait passé totalement sous silence dans la presse francophone (traduit de l'allemand):

"Plusieurs médias allemands ont récemment rapporté d'une voix unanime que lors de l'avortement de son enfant à naître, une femme de 34 ans avait subi des complications opératoires suivies d'un arrêt cardiaque, et qu'elle était morte dix jours plus tard.

Cette commerciale de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en était à son deuxième mois de grossesse. Ainsi que l'a dit son frère, ce bébé «n'entrait tout simplement pas dans le cadre de ses projets»; c'est pourquoi elle voulait avorter.

Elle s'adressa pour cela au cabinet d'un médecin expérimenté, un gynécologue exerçant depuis 23 ans. Le médecin commença l'intervention. Mais durant celle-ci, il perfora l'utérus. Il fallait par conséquent opérer pour ressouder l'orifice ainsi ouvert, et interrompre l'intervention.

Tout à coup, cette femme de 34 ans eut un arrêt cardiaque. Elle fut ranimée, transportée à l'hôpital, mais ne sortit pas du coma. Dix jours plus tard, elle mourut dans les bras de son père inconsolable -elle allait se marier dans deux mois.

Le Parquet ordonna une enquête sur les causes. Le médecin a «beaucoup de peine pour la famille», mais affirme n'avoir «commis aucune faute».

Pour quiconque est attaché à la protection de la vie, ce n'est pas seulement la mort de cette femme qui est tragique. Bien plus, c'est chaque avortement d'un enfant à naître qui représente une tragédie".

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.

 
Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.