Allemagne: L’avortement tue encore une mère

27/11/2007

Le dernier n° de MAMMAINFO relate ce fait passé totalement sous silence dans la presse francophone (traduit de l'allemand):

"Plusieurs médias allemands ont récemment rapporté d'une voix unanime que lors de l'avortement de son enfant à naître, une femme de 34 ans avait subi des complications opératoires suivies d'un arrêt cardiaque, et qu'elle était morte dix jours plus tard.

Cette commerciale de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en était à son deuxième mois de grossesse. Ainsi que l'a dit son frère, ce bébé «n'entrait tout simplement pas dans le cadre de ses projets»; c'est pourquoi elle voulait avorter.

Elle s'adressa pour cela au cabinet d'un médecin expérimenté, un gynécologue exerçant depuis 23 ans. Le médecin commença l'intervention. Mais durant celle-ci, il perfora l'utérus. Il fallait par conséquent opérer pour ressouder l'orifice ainsi ouvert, et interrompre l'intervention.

Tout à coup, cette femme de 34 ans eut un arrêt cardiaque. Elle fut ranimée, transportée à l'hôpital, mais ne sortit pas du coma. Dix jours plus tard, elle mourut dans les bras de son père inconsolable -elle allait se marier dans deux mois.

Le Parquet ordonna une enquête sur les causes. Le médecin a «beaucoup de peine pour la famille», mais affirme n'avoir «commis aucune faute».

Pour quiconque est attaché à la protection de la vie, ce n'est pas seulement la mort de cette femme qui est tragique. Bien plus, c'est chaque avortement d'un enfant à naître qui représente une tragédie".

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.