Québec : Les « étudiants musulmans » accusent l’université de « discrimination » et de « racisme culturel »

La "Muslim Student Assocation" (association des étudiants musulmans) de l’Université McGill de Montréal — université laïque — déplore le refus de l'université de fournir des salles de prières et met en garde contre la laïcité, vue comme une forme de discrimination et de racisme culturel. ->

Il faut rappeler ici brièvement la stratégie de l'islam en Occident : harcèlement, médiatisation et entrisme.

Le but des musulmans militants en Occident est de pousser toujours plus loin leurs pions. Quel que soit le secteur, le but est d'exister médiatiquement, faire parler de soi, montrer encore et toujours l'existence de l'islam. La stratégie est donc celle de la provocation permanente :
• Affichage du voile systématique et hurlements au racisme à la moindre protestation (les médias adorent). Après les tentatives d'imposer le voile à l'école, le voile au travail, le voile dans l'administration, c'est aujourd'hui le sport qui sert de support principal à cet affichage médiatique. Que ce soit dans le football ou les arts martiaux, des gamines sont manipulées et permettent de pratiquer cet entrisme permanent, cette remise en question systématique des usages en vigueur.
• Provocation gratuite (on se souvient de l'hallucinante affaire de la cabane à sucre où un groupe de musulmans avait fait la prière au beau milieu d'un restaurant québecois traditionnel)
• Pression permanente pour des "aménagements" : horaires de piscine, repas sans porc, salles de prières, contestation d'éléments à haute valeur symbolique...
• Exigences volontairement scandaleuses pour demeurer à la Une de l'opinion.
• etc...

Quand les musulmans se voient opposer un refus catégorique, la stratégie est alors double :
1°) rebondir sur le terrain du "racisme" et de la discrimination" : procès, commissions "éthiques", droits de l'homme, profitant ainsi de toutes les failles de la philosophie occidentale
2°) lâcher prise (temporairement) mais attaquer immédiatement un autre secteur jusque-là épargné : si par exemple les instances sportives sévissent, que les musulmans se voient opposer un net refus, vous pouvez parier que quelques jours après, c'est un autre domaine qui sera investi : revendications subites pour le port du voile dans une administration quelconque, exigence de salles de prière sur les bateaux de pêche, repas hallal dans les hospices, ou demande construire un minaret de 800 mètres de haut.

Cette stratégie est le reflet exact de la volonté de domination intrinsèque à l'islam (revoir à ce sujet le discours de Robert Spencer). Nul désir de cohabiter pacifiquement, ou de ne pas faire de vagues. Le but recherché est, à l'inverse, de faire le plus de vagues possible, de provoquer en permanence, de choquer, de scandaliser, d'attiser toujours plus les foyers de discorde. La violence des attentats est le volet le plus agressif de cette stratégie.

En radicalisant les positions à la fois des musulmans et des occidentaux, en exaspérant les "occidentaux de souche" (écouter Alain Besançon à ce sujet) l'objectif est de pousser au conflit ouvert. Conflit qui, dans les "démocraties", se solde toujours par un gain pour les "minorités agissantes" et des concessions de la part des "natifs". Nous arriverons un jour à des revendications territoriales de la part de l'islam, c'est immanquable.

Voir pour finir "La stratégie de l'islam pour conquérir l'Europe", interview de René Marchand.