Adrien de Riedmatten, candidat UDC à la suppléance, district de Sion. Programme politique

01-Adrien5

 

ET J'AI ENCORE UN PROGRAMME !

Adrien de Riedmatten, 41 ans, coordinateur romand de l'ASIN, licencié ès Lettres et Droits, doctorant en histoire médiévale, marié et père de trois enfants, candidat UDC à la suppléance du Grand Conseil dans le district de Sion.

Adrien de Riedmatten reçoit le soutien de l'ASIN, de l'association d'aide aux mères en difficulté Choisir La Vie et est membre de l'association en faveur d'un droit libéral (mais discerné) sur les armes Pro Tell.

Pour toute question -> ar(at)asin.ch.

Programme politique (outre l'adhésion aux statuts et programme de l'UDCVR) :

 

• PRIORITÉ AU VALAIS

Liberté, indépendance, neutralité !

  • Défense de la pleine souveraineté de l'Etat du Valais (art. 1 Cst VS, art. 3 Cst CH).
  • Respect des décisions populaires, reconsidération pratique de la libre circulation.
  • Défense du territoire, présence des forces cantonales aux frontières, discernement avec Schengen.
  • Suppression de tout crédit aux « migrants » non requérants d'asile dont le statut n'est pas vérifié.
  • Paix confessionnelle à tout prix.

Ah oui, une chose encore, le chacal doré n'a rien à faire chez nous. On protège la faune locale !

• PRIORITÉ AUX CHÔMEURS RÉSIDENTS

Le dernier chômeur avant le premier étranger !

  • Préférence indigène : à compétences égales, le premier étranger est engagé le jour où le dernier chômeur résident a trouvé du travail.
  • Incitation fiscale à l'embauche de sans-emploi résidant sur le territoire du canton.
  • Modèle Brexit : Augmentation des cotisations patronales, retard à l’accès de certaines prestations sociales pour les nouveaux immigrés du travail (ou du chômage...), revenu minimum pour le droit au permis de séjour.
  • Activation de la clause de sauvegarde au niveau cantonal : Suppression pratique de la libre circulation dès que les taux de chômage, de bénéficiaires de l'aide sociale, d'engorgement des infrastructures sont atteints.

Le Valais a le 5e solde migratoire de Suisse et accueille plus de 3'000 frontaliers

Le Valais compte près de 9'000 chômeurs, dont 5202 étrangers, avec un taux de 6,3% de chômage en Valais central.

aide socialeLe Valais compte 5'854 bénéficiaires de l'aide sociale dont 41% d'étrangers (51% en provenance de l'UE/EEE).
Le coût est passé de 17 millions en 2003 à 43 millions en 2012 (+150%). Les prestations sociales sous condition de ressources sont montées de 77 millions en 2003 à... 231 millions en 2012 (+200%) !
La contribution aux primes d'assurance-maladie est passée de moins d'un million en 2009 à 6,6 millions en 2010 (aujourd'hui un peu moins de 3 millions).

La population valaisanne s'appauvrit, il est temps d'agir pour protéger notre économie !

• PRIORITÉ AUX FAMILLES

La famille, point d'ancrage de nos libertés et de nos valeurs !

  • Aide aux familles, aux mères, en difficulté, meilleur accompagnement, meilleure information.
  • Augmentation de la défiscalisation par enfant si cumul de frais de garde par les parents et par des tiers.
  • Allocations de naissance pour les chômeurs.

• PRIORITÉ A L'INSTRUCTION

Le savoir, la seule saveur !

  • Evaluation de la neutralité idéologique des manuels scolaires.
  • Evaluation de la conception des manuels scolaires, des formations HEP et continues sur la base des études empiriques menées sur le terrain existantes (ex: Visible Learning).
  • S'assurer de la pleine transmission des outils d'acquisition de la langue française avant de se soucier de l'enseignement partiel d'autres langues.
  • Réduction de l'émolument des prêts inter-blibliothèques pour les étudiants.

• PRIORITÉ AUX RÉGIONS DE MONTAGNE

Sauvegarder nos traditions !

  • Souveraineté cantonale en matière d’aménagement du territoire.
  • Dézoner intelligemment et compenser avec discernement.
  • Paysannerie et tourisme : soutiens et infrastructures adaptés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.