Marche blanche: le diocèse de Sion n’a pas « refusé » la Cathédrale

mbSuite à l'aimable intervention de RTS La Première sur la brûlante actualité de Marche blanche, il convient d'apporter une légère précision. Nous tenons, bien sûr, à remercier les médias qui ont pris la peine de relayer cette information; médias dont il paraît évident que la bonne foi n'est pas en cause ici.

Cependant, contrairement à ce qui a été dit, le diocèse de Sion n'a pas "refusé" d'ouvrir la Cathédrale, en ce qu'aucune demande n'a jamais été strictement formulée de notre part. Les raisons principales de notre incapacité à organiser une manifestation restent, sans conteste possible, la brièveté des délais pour obtenir une autorisation du conseil communal et la tenue des festivités de Carnaval.

Suite à ce constat, certaines personnes en charge de ces questions ont bien voulu nous aider de leurs conseils. Au cours de la discussion, la question de la Cathédrale, pour un moment de recueillement, a été évoquée. Il a été représenté, avec beaucoup de pertinence d'ailleurs, vu la nature essentiellement laïque de notre mouvement, le fait que déjà plusieurs prières de réparation aient été organisées dans cette même Cathédrale et cette réalité voulant que l'heure soit plutôt à l'action, qu'il était plus pratique de nous concentrer sur l’événement fribourgeois. Raisons pour lesquelles nous nous sommes volontiers rangés à l'avis de la sagesse.

Il est à préciser que toute personne concernée nous a reçu avec la plus extrême bienveillance et dans la seule idée de venir en aide aux buts déclarés de Marche blanche.

Nous nous félicitons d'ailleurs de cette heureuse collaboration et du soutien courageux de SE Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion, qui représente énormément pour nous.

Dans cet esprit, nous invitons tous les Valaisans à s'unir à la manifestation qui se tendra demain à Fribourg, dès 15h.

Adrien de Riedmatten
Marche blanche Valais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.