L’opération anti-Freysinger pilotée depuis Zurich

Avec des fonds américains...

Le Bafweb a eu le nez creux en dénonçant directement le Foraus, et son financement occulte, à l'origine de la vaste opération de dénigrement du candidat Oskar Freysinger, que la RTS s'est employée benoîtement à présenter comme le sursaut de la "société civile".

La preuve ultime vient de tomber, un mail démontrant l'orchestration opérée par M. Johan Rochel, vice-président de Foraus, depuis son bureau du centre éthique de l'université de Zurich.

Un universitaire de gauche, européiste à souhait, choyé des médias, pensionné par des fonds publics et d'autres vraisemblablement en provenance d'un certain M. Soros, organisant depuis son petit bureau, à quelques centaines de kilomètres de là, la mise à mort de l'un des premiers opposants de l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne. Vous avez là, en quelques mots, la parfaite définition de cette "société civile" que l'on nous ressert à tout bout de champ. Société qui n'est en somme, qu'une parodie de volonté populaire vendue par les médias là où ils savent pertinemment que la démocratie directe ne leur donnera pas raison.

Le peuple suisse ne veut pas de l'Union européenne. Ouvrez les yeux, ne les croyez pas, résistez !

Rochel Preuve

NM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.