« Jusque ad effussions de san »: La révolte des bourgeois d’Estavayer de 1426

couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dossier de Presse

Les révolutions romandes aux origines de la Suisse contemporaine

La Suisse est bien plus fille du mariage latin d'un reste d'Empire affranchi que de l'adhésion à marche forcée des rives du Léman au bloc alémanique, que d'aucuns voient encore, à tort, comme son origine vraie, authentique, primitive.
L'énergie rebelle, qui ouvre les portes de l'ouest et donne à la Confédération son statut de clef de voûte du monde civilisé – qui fait l'essence de ce que nous pensons être la Suisse – existe bien avant les désirs de conquête des Confédérés. Le Pays romand, tout autant que ses voisins, était né pour être libre.

Imaginez un Etat, la Savoie, dont le territoire et le pouvoir sautent les Alpes et surpassent les régions, qui croit pouvoir exploiter à distance des terres lointaines, imposer sa monnaie unique et, ce faisant, le rachat d'une inflation sans fond à des sujets qu'il taxe à loisir et sans plus de raisons. Et bien cet Etat goûtera de la vindicte tout helvétique d'un peuple qui, quand tous les autres se taisent, empoigne sa fourche avec force et s'en va conquérir cette liberté qui n'existe plus que là où on est allé la prendre.

Ramelet, Griset, Cantin, Maçon, Palléon, Delley, Dedelley, Pavillard, Font, Borgognon, La Molière, Joye, Perrisset, Brasey, Vauléry, Banquetaz, Catellan, Breillard, Champion, Sinevey, Chastonay, Blanc, Vauchet, Bourgeois, Pellaton, Clavel, Girard, Octhonens, Clerc, Lambert, Bourquin, Ramuz, Berchier, Duc, Gachet, Jaquet, Combremont, Pillonel, Udry et tant d'autres noms du crû, qui fleurent bon, de nos jours encore, la paix et la tranquillité de la plus neutre des nations, étaient pourtant alors les patronymes des révolutionnaires les plus chevronnés.
Il faudra tout le génie subtil et appliqué de l'un des plus grands seigneurs de son temps, prince de Savoie, comte de Romont, baron de Vaud, seigneur de Montagny, de Font, d'Estavayer, Humbert le Bâtard, pour éteindre cette première amorce de libération et inviter les Broyards à quelques décennies, encore, de patience. Mais s'il faut chercher une origine à ce qui est, ce qui fait, aujourd'hui la Suisse, elle n'est pas ailleurs.

Télécharger le dossier de presse.

Couverture.

Commandes possibles sur ce site au prix unitaire de CHF 69.- (rabais étudiant sur demande et présentation de la carte).

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.