Sion : L’art contemporain explose au centre-ville

Uni, EPFL, liaison plaine-montagne, la capitale valaisanne ne semble plus connaître de limites à son expansion. Un dynamisme qui s'exprime aussi, sur le plan culturel, à même les murs de la cité rhodanienne. (p)

Sion bouge ! Autrefois bourgade de foire au bestiaux, la petite ville de bientôt 30'000 habitants s'ouvre au troisième millénaire et respire un air nouveau. Une atmosphère jeune et tournée vers l'altérité qui éclate à la face du monde en une myriade de manifestations plus jouissives les unes que les autres. Savoureux bonus, la plupart de ces œuvres spontanées sont déjà cotées, les prix de l'immobilier prennent l’ascenseur.

The place to be pour Enu Leroy, ce jeune migrant falasha homosexuel transgenre antispéciste queer en transition qui s'était fait·e·i·q·x·y·z connaître en traversant la Méditerranée dans une montgolfière entièrement faite de prépuces de pingouins homoparentaux. Après un stage diplômant de deux semaines à la voirie sédunoise, Enu avait repris la direction de la communication du Service de la Culture de l'Etat du Valais. Histoire d'une trajectoire.

Enu est aux anges, l'art contemporain ne s'est jamais aussi bien porté en ville de Sion, l'essor culturel de tout un pays éclot dans chaque recoin. Un catalogue de mise en vente des œuvres est déjà publié par celui qui espère bientôt pouvoir organiser des visites guidées. Invitation aux voyages à la frontière de deux mondes, le Bafweb a sélectionné pour vous les plus belles pièces.

Le concept city of trash, l'école de pensée qui tombe les murs des musées pour jeter l'art dans les rues est celle qui prédomine à Sion en 2019. Des artistes de tous horizons, avec la complicité amusée de la ville, s'affrontent entre graffitis classiques et démarches riches de sens, installations, happenings, inspirational littering, pour porter des messages d'une authentique profondeur.

1. AU GOÛT DU TUNNEL

La première série prend place au passage sous-voie de la Planta, dans une éruption spontanée entre autristes anonymes et créateurs indépendant·e·i·q·x·y·z·s. L'entrée se fait par l'est, à rebours de l'histoire, avec un exemple lumineux de paléo-idéologie: les émeutes féministes de 2019 - sortes de mouvements d'apparence féminins protestant vraisemblablement, selon les historiens, contre le fait que la présidence du parti socialiste soit occupée par un camionneur, juste avant, bien sûr, que le Conseiller·e·i·q·x·y·z·s d'Etat Waeber-Kalbermatten ne supprime le genre féminin par décret.

Cette sous-catégorie, baptisée, "Gueule pot vert" a déjà été devisée à 350'000$.

1.1 Gueule pot vert

Gueule pot vert ouane

Gueule pot vert tou

Gueule pot vert truie

Rencontre des cultures, partage des langages.

1.2 Que la parole

Selon toute vraisemblance, les membres du culte féministe, persécuté et oppressé, outre l'imposition forcée d'un régime de genre, étaient aussi privés de l'éducation la plus élémentaire. Néanmoins, les spécimen les plus évolués tentèrent, par mimétisme, de répliquer à leurs contempteurs. Ces tentatives pathétiques donnent à ces œuvres une dimension historique inégalée et une lumière nouvelle sur les phénomènes qui ont conduit à la disparition de la femme. Tellement parlant...

Que la parole hun

Que la parole deuze

Référence unique au "Guide Micheline", qui semble démontrer que dits spécimen commençaient à développer des connexions neuronales dans les zones relatives à l'humour. L'espèce ayant rapidement disparue, une certitude n'a jamais pu être constituée.

Que la parole troize

1.3 Décrépitance

La participation de la collectivité publique, un projet majeur conduit par MM. François Mudry, Marcel Maurer et Philippe Varone, un subtil mélange de laisser aller, de lâcher prise et de pourriture sur pied. Un triptyque qui conduit destin de l'architecture moderne, hooliganisme et prétentions prépubères au profond dégoût que les autochtones finirent par nourrir pour leur ville et le système démocratique en général.

Décrépitance : Squame

Décrépitance : Lizzie-strates

Une somptueuse œuvre collective, la rencontre, par couches, de toutes les expressions.

Décrépitance : Démocratie-poubelle

L'ensemble est livré avec son kit ambianceur comprenant un néon glauque clignotant de façon inquiétante et son diffuseur de parfum avec recharge senteur d'urine, lequel se marie dans un bouquet subtil avec l'option vomi de bière dans sa bouillie de confettis pour la saison du Carnaval...

 

2. CHEMIN DES CROULLINES

Retour à la lumière, la suite de ce parcours initiatique présente des installations plus académiques et accessibles au grand public, comme ces deux chefs-d'oeuvre de graffitis tardifs de l'ère gros-beauf, peinture de carrossier, magenta, anonyme.

Ringard 1

Ringard 2

Cette critique audacieuse, délicatement subtile, de la pollution des océans...

Mer 2

Ou cette contestation, classique mais efficace de la désespérance engendrée par l'inanité de la bureaucratie.

Dans les deux sens

Des œuvres qui ont fait leur preuve dans le temps. Un groupe, forcément, estimé à plus de 3,5 millions de francs, la rançon de la durabilité.

3. BIG BANG

Boum, quand votre cœur fait boum, Charles-Edouard Joumert de la Botte, du comité extinction-invasion, dans un happening transcendant sur l'avenir de l'Occident, place de jeu de la Planta,devant un public d'enfants ébahis, ce même 7 septembre 2019, en avant-première. Un coup de cœur, à n'en pas douter, et un triomphe en devenir dont nous serons tous appelés à être tant l'acteur que la victime.

A la va comme je te pousse

Avec des productions d'une telle qualité, Enu a raison de penser que la ville de Sion va littéralement exploser.

NM

(p): article parodique... quoique...