Valais : Le Conseil d’Etat interdit un apéro…

Vous cherchiez un crime plus lourd, une faute plus grave que tous les crimes contre l'humanité réunis, le Conseil d'Etat valaisan vient d'inventer l'interdiction du pot de départ. Les Nations-Unies sur le qui-vive.

Une décision dont l'opportunité interroge, à l'heure où les vignerons valaisans peinent à écouler 60 millions de litres surnuméraires, mais qui rassure quant au sens des priorités du Conseil d'Etat. "C'est dommage", explique, Jean-Machin Truc, vigneron à Savièse, "on compte sur les fonctionnaires pour écluser les 2/3 du surplus pendant les heures de bureau. Maintenant, si même le gouvernement interdit de boire, c'est l'économie entière du pays qui est fichue".

La clique qui fait profession d'exploiter le pouvoir n'a décidément que ça à f...

NM