Célibat des prêtres: la question peut être discutée

L'Eglise catholique peut être amenée à rediscuter du célibat des prêtres car la question ne relève pas du dogme mais de la discipline interne, a déclaré le cardinal brésilien Claudio Hummes, nouveau responsable du clergé au Vatican, cité lundi par la presse italienne.

"Même si les prêtres célibataires font partie de l'histoire et de la culture catholique, l'Eglise peut réfléchir à cette question parce que le célibat n'est pas un dogme mais une norme disciplinaire", a déclaré le nouveau préfet de la congrégation pour le clergé avant de quitter le Brésil pour prendre ses fonctions au Vatican.

"L'Eglise n'est pas figée, mais une institution qui change et qui doit changer", mais elle "doit d'abord discuter s'il faut rediscuter la règle du célibat", a nuancé le cardinal brésilien.

Sacerdoce des hommes mariés et non mariage des prêtres, là est toute la distinction. D'ailleurs, les bigots de l'anticléricalisme, qui nous brandissent le célibat sacerdotal à tout bout de champ comme cause de tous les maux de l'Eglise, seront heureux d'apprendre que ladite Eglise est déjà pleine de prêtres mariés: Coptes, uniates, melkites, syriaques, syro-malabars, maronites et même, dans le rite latin, des pasteurs anglicans passés au catholicisme et ordonnés par la suite*.

Le célibat est la recherche d'un don plus parfait de soi, sur le modèle du Christ, souverain prêtre, à la communauté des fidèles et à l'oeuvre de Dieu. L'Eglise latine, souvent riche en vocation, avait opté pour cette solution dans le but, sans aucun doute, d'épargner les croix en surnombre aux membres de son clergé.

* Le Valais a connu un exemple notable dans les années 50 avec l'ordination du père Dubuis, pasteur de Bex, théologion de renom et grand historien devant l'Eternel. Le père Dubuis avait obtenu de Pie XII de vivre à demeure, comme frère et soeur, avec son épouse pour le bien-être des enfants et la préservation de la famille. Sagesse et prudence infinie de l'Eglise qui, dans sa largesse, n'a pas voulu qu'une famille chrétienne se retrouve victime de la grandeur du sacerdoce.

Ainsi, il est tout à fait admissible que le sacerdoce des hommes mariés soit admis dans le rite latin, même si le célibat restera à jamais le plus bel ornement de la vie d'un prêtre et le joyaux le plus étincelant sur la couronne qui l'attend.

One Response to Célibat des prêtres: la question peut être discutée

  1. senex dit :

    Ils seront deux en une seule chaire….

     [MOD: Même pas drôle ;-P]

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *