Archives quotidiennes : 22 août 2007

« J’ai deux amours » à la mode coranique

En Arabie Saoudite, une femme est actuellement jugée pour avoir épousé deux hommes, un acte illégal aux yeux de la loi islamique (un homme à le droit d'épouser jusqu'à 4 femmes). Un membre du conseil de la charia a déclaré qu'elle devait être lapidée à mort. ->

Une bien belle "religion"... - PM

« Islamophilie et culpabilité » par A.M. Delcambre

Anne-Marie Delcambre est Docteur en Droit, Docteur en civilisation islamique et professeur d’arabe littéraire. Voici un long article de fond, publié à l'origine par Liberty Vox, article auquel on aurait du mal à retrancher une virgule :

Depuis plus de vingt ans, beaucoup d’intellectuels européens –religieux et laïcs- éprouvent une réelle attirance pour l’islam. On peut parler de véritable islamophilie.

C’est ainsi qu’on «redécouvre» la civilisation de l’islam, on exalte sa mystique, on vante sa tolérance... En revanche on dénonce le matérialisme de l’occident, son amour de l’argent, sa pornographie, sa technique inhumaine. On va même jusqu’à estimer que nous devrions nous inspirer de la sagesse et de la spiritualité musulmanes, nous y trouverions des réponses pour combler le vide intellectuel et spirituel de notre pauvre Occident. Continuer la lecture

Education nationale française : 11.500 postes supprimés

11500 postes supprimés sur un total de 1.115.000 fonctionnaires travaillant dans l'Education nationale. Soit un ajustement d'environ 1% pour l'un des plus gros mastodontes étatiques de l'histoire. ->

Quelle courage, quel bouleversement ! La rupture est en marche, Français, vous avez bien fait de voter Sarkozy. Et en plus, il va falloir se farcir les grèves. PM

Les écritures islamiques parlent pour les terroristes

C'est ce qu'on peut découvrir tout simplement à la lecture de ces écritures, disponibles en ligne ainsi sans doute que dans toutes les bonnes librairies et bibliothèques.

On peut aussi s'en rendre compte en lisant cette critique de l'ouvrage de Raymond Ibrahim The Al Qaeda Reader, dont JihadWatch reproduit des extraits. Il s'agit de traductions, réalisées par un historien arabophone, des textes des djihadistes de notre temps.

Je traduis ici les passages les plus significatifs: -->

Chirac dans le texte

Dans Libération du 12/03/1988, Chirac déclarait :
« Je suis fier de l'oeuvre coloniale de la France. Il n'y a que les intello-gaucho-masochistes pour critiquer cela. C'est pourtant une image superbe de la France.»
PM

Campagne TV pour la présence américaine en Irak

Image de prévisualisation YouTube

La suite -->

La citation du jour : Michel Charasse

Michel Charasse, sénateur socialiste du Puy-de-Dôme, invité à RTL le 10 mai 2006 :
« Les militants socialistes ne veulent pas gagner l'élection présidentielle. Les fois précédentes, ils ont trouvé que c'était trop dûr de gouverner. Ils ont compris que ce n'est pas le président de la République qui nomme les garde-champètres. Alors, ça ne les intéresse pas. Ce qu'ils veulent, c'est que leurs copains dirigent la mairie, ou le conseil régional, pour que leur fils puisse avoir un poste de balayeur, ou alors qu'il puisse obtenir une affectation ici où là pour être avec sa copine.» ->
PM

Grande-Bretagne : le rap pousse-t’il au meurtre ?

En Grande-Bretagne, une enquête commissionnée par le gouvernement a conclu que les adolescents noirs avaient besoin au plus vite de nouveaux modèles. Exit les rappeurs, place aux avocats et aux médecins. Ce qui sous-entend que le rap a nécessairement une influence néfaste.
D’après The Independent, des officiers de police londoniens ont trouvé des liens directs entre les paroles de certains titres et des meurtres commis dans la communauté noire britannique. Depuis que le rap est apparu dans les quartiers pauvres et noirs de New York dans les années 70, le genre a été associé à la «culture» des gangs et à sa violence. ->
PM

La BBC retourne à Gaza (anglais)

Image de prévisualisation YouTube

Continuer la lecture

Stress: «S’il est content avec ça…»

Le rappeur lausannois réagit à la dernière provocation à son encontre du conseiller national UDC Oskar Freysinger: un «Antirap» incendiaire sur un air de Brassens. Six mois après leur clash sur les ondes de la RSR, les deux hommes remettent ça.

«Je n'ai pas écouté la chanson jusqu'au bout, raconte Stress. C'est très répétitif. Je me suis lassé très vite et j'ai laissé tomber.» C'est de retour de ses vacances au... Kazakhstan (camp de vacances ou camp d'entraînement) dimanche après-midi que le rappeur lausannois a découvert la vidéo qui circule en ce moment sur Internet. On y voit le conseiller national Oskar Freysinger (UDC/VS) chanter «Antirap», en s'accompagnant à la guitare, dans un cadre visiblement privé. ->

AR