Le Baf c’est (bientôt) fini

Partis pour un an, nous en avons tenu près de trois.

A présent, la nouvelle conjoncture du média internet et un certain manque de moyens plombe à terme jusqu'à la moindre perspective de développement.

Plutôt que de s'obstiner, la Rédaction préfère prendre le recul de la réflexion, histoire de préparer un retour en force au moment le plus opportun.

Nous profitons de l'occasion pour remercier toutes les personnes qui nous ont accompagné pendant ces trois années ainsi que vous tous, chers fidèles lecteurs. Nous avons bien conscience que les uns comme les autres trouvent ici une bien maigre consolation de leurs efforts, mais le principe même d'un bonne idée est de fonctionner, or, dans les conditions actuelles, le Baf ne peut plus fonctionner. Une certaine volonté de tendre à l'excellence nous pousse sans regret à renoncer à publier plutôt qu'à renoncer à la qualité. Une qualité qui, nous nous plaisons à le croire, à fait la réputation du Bureau audiovisuel francophone auprès de ses plus de 25.000 visiteurs* quotidiens.

Le média internet a encore un long chemin à parcourir pour concurrencer valablement son homologue physique; c'est à cela que nous travaillerons sans relâche pendant les années qui viendront.

Bafoluciòn !

PS. Le site tournera encore au ralenti jusqu'au 31 décembre, date de la fermeture définitive. Les sites du Conservateur et des Archives du Web restent en ligne et bien vivants, n'hésitez pas à les soutenir.

* 27.000 visites webalizer/jour

 

Bafweb.com ne vit que de vos dons. Une somme, même modeste, par article, nous permet de continuer comme nous le faisons depuis des années.

 
Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.