Le texte de la plainte du Bureau audiovisuel francophone

Pour les amoureux de la langue de Goethe... désolé pour les autres.

Une pénale plainte à l'encontre de:

1. L'artiste chinois Xiao Yu (on part du principe qu'il est en Chine, le but n'étant pas de mettre les artistes, surtout chinois -ils ont assez à faire avec le gouvernement local- en prison, mais de susciter une réflexion sur la composition de l'oeuvre);

2. Les responsables du Musée des Beaux-Arts de Berne;

3.  M. Uli Sigg, le propriétaire de la collection;

4. Inconnu, toute personne qui serait intervenue dans la composition ou autre de l'oeuvre;

a été adressée par fax, aujourd'hui à 14h08, à l'adresse Untersuchungsrichteramt III, Bern – Mittelland, Amthaus, Hodlerstrasse 7 (le musée des Beaux-Arts se trouve au n°12 de la même rue... coïncidence!), 3011 Bern. La lettre suit.

Les motifs de la plainte sont:

art. 135 CPS: Représentation de la violence.
art. 262 CPS: Atteinte à la paix des morts, dans la mesure où le foetus serait un prématuré.
art. 27 et ss. LPA: Mauvais traitements envers les animaux.

Le but de cette plainte n'est pas de faire du tort ni à l'art ni à qui que ce soit, mais est la seule façon que nous avons trouvée d'obtenir démocratiquement des réponses à des questions que nous pensons légitimes. Encore toutes nos excuses aux personnes qui se sentiraient blessées voire attaquées par une mesure qui peut sembler un peu extrême, il est vrai, mais qui bénéficiera à tous, à l'art comme à l'homme, nous en sommes convaincus.

Le texte de la plainte.

P.S. Votre soutien sera toujours le bienvenu.

20 Responses to Le texte de la plainte du Bureau audiovisuel francophone

  1. zazie dit :

    Ridicule, cette plainte. Sorte de tremplin pour se mettre au milieu des caméras de télévision, des micros des radios au profondeur du creux estival ou bien aux pages des cercles fondamentalistes « pour la vie ».
    Si c’est vrai chacune/chacun y pourrait penser qu’il s’agit d’une esthétique doutable/blâmable/choquante/(insérez votre expression). Mais on ne peut pas punir pour du mauvais goût.
    Ou bien vous espérez une police de morale et d’opinion ?

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  2. webmestre dit :

    Ridicule d’oser demander s’il s’agit d’un être humain, ridicule de s’inquiéter sur l’origine d’une tête de foetus, sur le sort d’une mère ?

    Votre indifférence par rapport à la souffrance éventuelle qu’on pu ressentir les personnes concernées me peine et, pour tout dire, m’inquiète…

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  3. DF dit :

    Ne serait-ce pas plutot le gouvernement chinois à attaquer, la recherche chinoise plus que douteuse, ainsi que sa medecine ?

    Décidément vous ne répondez à aucune de mes questions…

    Oui la souffrance me peine ? mais elle ne serait pas apparue sans cette oeuvre et sans vous… Donc en prendre conscience est déjà un acte humain. La blamer, la censurer n’arrange rien…

    1- qu’en pense-vous ?
    2 – Ne serait-ce pas plutot le gouvernement chinois à attaquer, la recherche chinoise plus que douteuse, ainsi que sa medecine ?

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  4. webmestre dit :

    Dans la mesure où cette oeuvre est exposée en Suisse et que nous sommes en Suisse, la question se pose en Suisse.

    Le gouvernement chinois a déjà répondu à vos interrogations en interdisant l’exposition.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  5. dein dit :

    Merci pour votre juste réaction. J’espère aussi que le scandale français de l’hopital Saint Vincent de Paul ne sera pas étouffé.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  6. DF dit :

    « Dans la mesure où cette oeuvre est exposée en Suisse et que nous sommes en Suisse, la question se pose en Suisse » … réponse de politiciens qui ne résout en fait… rien… Je parle d’art ici… J’en appelle à ton esprit de critique!

    Ne trouves-tu pas que l’oeuvre dénonce assez en elle-même… Et bien sur que le gouvernement chinois à interdit l’exposition… car elle l’attaque… Mais l’oeuvre ne doit pas être censurée car chez nous, patrie de liberté, elle trouve un champs de résonnance qu’elle ne peut pas diffuser en Chine.

    Cette oeuvre est de tout premier ordre aujourd’hui… En vue des évenement francais… Qui se serait soucier du « respect » des « morts » si le scandale St Vincent n’avait pas été porté par les médias… l’exposition en fait de meme.

    Si vous blamé cette oeuvre, c’est une part de vérité que vous étouffer, une part de réalité que vous n’assumez pas, que vous n’arrivez pas à assumer…

    Ne trouvez-vous pas une part de vérité dans mes dires ? Soit je vous comprend bien, ainsi que l’indignation que vous éprouvez, car je ressens bien ce mal être, ce dérangement, cette cruauté.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  7. Frédéric dit :

    Il suffit de se tourner vers le Grütli un banal premier août pour apprendre que personne ne croit à la liberté d’expression. La police de la pensée existe déjà en Suisse, et c’est heureux. S’il y a quelque chose qu’on peut regretter c’est qu’elle ne se porte pas aussi promptement au secours de la veuve et de l’orphelin €¦

    Merci Adrien de nous rappeler que la vie humaine est sacrée. L’art et la politique ne peuvent rien là-contre.

    Duc in altum ! (Je me suis aussi mis au Polonais.)

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  8. mike dit :

    maintenant je crois vraiment que toute cette histoire est une farce ! je viens de me faire traduire le texte de la plainte:

    paragraphe 3c ) (juridique / contre la loi sur la protection des animaux):
    il s’agira de déterminer les circonstances de la mort de la mouette

    !!! ??? !!!

    ne me répondez pas que je ne n’ai pas de coeur et n’aime pas les mouettes et les animaux en général , je les aime, et pas dans mon assiette, je suis végétarien!

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  9. DF dit :

    oui complètement ridicule… la pauvre mouette, vous imaginez… elle aurait 8 ans aujourd’hui…

    Pour information, en suisse tu peux facilement te procurer des animaux mort pour 3 fois rien… pour des photos un ami à acheté un requin ??!!?? (bizarre hein ? interdit normalement)… pour …. 9 frs… !!!

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  10. DF dit :

    Enfin pour répondre à l’indignation qu’on eu certaine personne en apprenant qu’une classe d’enfant a été choquée à la vue de l’oeuvre, je réponds ceci :

    Tout amateur d’art c’est pertinemment que l’art contemporain n’est pas facilement abordable, il demande une connaissance parfaite de l’artiste, de ses motivations et du pays de l’artiste (le plus important) pour en comprendre ses rouages. L’art contemprain est aussi souvent constestataire donc souvent choquant, improbable, insolite, dérangeant, absurde. On ne montre pas cela à des enfants, la il en va de la responsabilité du professeur accompagant !

    Qui veut déposer une plainte contre le professeur accompagnant ? La plainte sera déposée.

    ENFIN JE TROUVE COMPLETEMENT RIDICULE QUE VOUS AFFICHIEZ LA PHOTO DU BEBE MOUETTE A QUI MIEUX MIEUX SUR VOTRE SITE, SI A LA SIMPLE VUE ELLE DEGOUTE TANT QUE CELA… POURQUOI LA MONTRER ALORS, JE N’AI PAS PAYE L’ENTREE DU MUSEE POUR NE PAS LA VOIR ET VOUS NOUS LA MONTRER ????

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  11. webmestre dit :

    Enfin une question pertinente.

    Ce n’est pas nous qui avons montré cette mouette, c’est le musée.

    La presse, un blog est aussi, en soi, un phénomène de presse, a pour vocation d’instruire, d’informer, de prévenir. Même si nombre des intervenants ici présents préfereraient l’ignorance à la vérité et nous réduire à un silence discipliné.

    Nous pensons au contraire que la population a le droit de savoir. Ainsi, l’illustration de la mouette devient, non plus l’exaltation d’un phénomène que, je m’en aperçois, vous reconnaissez aussi comme particulièrement malsain, mais un complément d’information pour justifier d’une certaine transparence du message.

    Evidemment, nous avons longuement réfléchi avant de publier cette photo et avons finalement jugé la chose si grave qu’il aurait été malhonnête envers les lecteurs de ce blog de leur cacher l’entier de la vérité.

    Avant cela, il faut savoir que nous avons considéré que nos lecteurs étaient des adultes prévenus du choc de certaines images disponibles sur internet. Une étude fouillée nous a permis de déterminer que, parmi le cercle restreint de nos lecteurs, ne se trouvait aucun mineur.

    Montrer ou non ladite photo est du même registre que faire ou non de la publicité à l’exposition en protestant. Nous partons du principe que, si personne ne proteste, les pires excès peuvent se commettre sans que leurs auteurs soient empêchés. On n’ose plus repocher au parents des victimes de Marc Dutroux d’avoir manifesté dès 1996, et pourtant cela a bien été le cas à l’époque. Sans eux, où en serait la lutte pour les droits de l’enfant aujourd’hui.
    Vous devez considérer que certaines critiques peuvent être constructives et que se taire devant l’inacceptable c’est être complice.

    Si la vision de ladite mouette vous a ce point choqué, vous trouverez nos coordonnées sous contact, notre cellule psychologique vous prendra en charge gratuitement aussi longtemps que nécessaire.

    Comment pouvez-vous, dans un précédent commentaire, conseiller aux Suisses d’aller voir cette exposition et dire ici ne pas l’avoir vu.
    Consultez notre cellule psychologique, j’y tiens.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  12. Raph dit :

    sur le fond, je ne me prononce pas. Ca me gène juste un peu que parce que quelqu’un a décidé de porter plainte pour se faire mousser, on m’inflige cette mouette en long et en large dans les journaux alors que si elle était restée tranquillos au Kunsthaus de Berne, je ne serais jamais allé la voir et basta. Ok, je n’ai qu’à plus lire le Matin, pourrait-on me répondre.
    Sur la forme, j’aimerais comprendre: quand vous dites « nous », de qui parlez-vous? Vous vous proclamez rédacteur en chef du Bureau audiovisuel francophone, c’est quoi exactement ce bureau? Si vous en êtes le rédchef, qui en sont les autres rédacteurs?
    J’ai comme l’impression que la presse a donné une crédibilité énorme à quelqu’un qui n’en avait que peu…

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  13. webmestre dit :

    « Nous » correspond au pluriel de modestie, histoire de ne pas dire constamment « moi-je ».

    Le BAF est un blog ([Internet] [anglicisme] Site Web ayant la forme d’un journal personnel où l’auteur communique ses idées et ses impressions).

    Les « autres » sont tous ceux qui acceptent, de près comme de loin, de participer aux activités dudit blog.

    Nous n’avons d’autre crédibilité que celle dont dispose tout citoyen de ce pays.

    Merci de consulter les commentaires précédents, vous trouverez des réponses à nombre de questions déjà posées.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  14. DF dit :

    Vous dites : « Nous pensons au contraire que la population a le droit de savoir »… Mais le droit de savoir quoi en fait ? je ne comprends pas?

    Le droit de savoir que cette mouette existe ou le droit de savoir que le gouvernement chinois exploite certaine faille de son système sociale….

    Répondez clairement à cette dernière question, car vous avez l’art de tout détourner pour ne répondre en faite à rien…

    Et si vous avez un temps soit peu un esprit critique vous comprendrez alors que censuré l’oeuvre est un acte mensonger …. Vous cachez à la population le « droit de savoir » qu’en chine il existe bel et bien une faille dans leur système médicale et sociale…

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  15. webmestre dit :

    Le fait que vous ne lisez ni nos articles ni nos réponses ne veut pas dire que nous « détournons ».

    Le droit de savoir « l’origine du foetus ou prématuré: Etait-il mort avant d’être décapité, a-t-il été tué exclusivement pour la réalisation de cette oeuvre, sa mère a-t-elle été avortée/accouchée de force, pratique dénoncée comme courante en Chine par Amnesty international, comment l’artiste a-t-il pu se procurer ladite tête, comment M. Uli Sigg, vice-président du groupe Ringier et ex-ambassadeur de Suisse en Chine, a-t-il pu la transporter en Suisse, d’où provient le corps de la mouette, ledit animal a-t-il été maltraité et tué pour la réalisation de cette oeuvre? Etc. » (notre art. du 07.08).

    Merci de lire les commentaires et les articles précédents avant de poser de nouvelles questions.

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  16. DF dit :

    soit-il, d’accord, je n’y reviens pas mais :

    Mais répondez à ma question : Cette oeuvre n’est-elle pas clairement une déonciation d’un système que peu juste ethiquement??

    Et pour finir : http://ccsparis.com/projets/04-2004/pdf/Journal_01.pdf

    Je ne reviendrais plus sur votre blog. Essayer d’aller un peu plus voir des expositions et pas seulement celle de l’artiste du coin qui peint ses vignes (si belles soit-elle), cela vous fera comprendre certainement ma vision : quelque adresse aussi :

    http://www.beaux-arts.vd.ch/mcba/expoactu.html
    http://www.elysee.ch/actualite/index.html
    http://www.kunstmuseumbern.ch/frameset.cfm?nav=exh&sub=mah
    http://www.mamco.ch/expositions/encours.html
    http://ccsparis.com/

    Il y a peu être de quoi être choqué, mais il y a aussi sans doute la possiblité de prendre réellement la température du monde nous entourant. Et oui tout ca en suisse mon petit….

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  17. DF dit :

    Dans les années 1960, les propositions de l’avant-garde naissante prennent une ampleur croissante. Le ‘Pop art’, l’art conceptuel et l’actionnisme deviennent l’expression de la mutation de la tradition iconoclaste. Cette avant-garde apparaît aussi bien dans les démocraties capitalistes répressives / tolérantes que dans les démocraties socialistes répressives / intolérantes €“ en Tchécoslovaquie, en Yougoslavie, en Union Soviétique, en Pologne, etc. €“ tout comme en Hongrie. La politique culturelle kitsch, centralisée et romantico-dépressive n’y reconnut pas l’art correspondant à son idéologie originelle, à sa forme contemporaine adéquate €“ c’est-à-dire le Réalisme Socialiste renouvelé €“ et entretint une censure artistique spécifique et une police secrète pour éradiquer « le travail de sape culturel impérialiste ». [ €¦]

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  18. Jules dit :

    quelle crédibilité ? l’auteur qui modestement dit « nous », présenté comme anciens des jeunes de l’udc, où se trouve-t-il politiquement maintenamt ? Ses articles révoltés sur la famine au Niger laissent plutôt penser qu’il est très éloigné de la politique de l’udc en matière d’aide humanitaire.

    Aidez nous à y voir clair.

    Ou est bien, tout cela est il une action de pub pour prolife ou des mouvements similiares, comme lle choix de l’avocat mandaté pour cette plainte, Daniel Albietz, pourrait le laisser supposer (lui même engagé personnellemt dans des projets identqiues depuis quelques années) ?

    Ce qui est bien sûr légitime dans un blog privé, mais problématique si on essaye de cacher ses cartes…

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  19. Luc dit :

    J’ai personnellement le sentiment que beaucoup des commentaires indignés des « défenseurs de la liberté artistique » sont d’une grande (quoique assez banale) hypocrisie.

    Si l’oeuvre en question avait été raciste, antisémite, homophobe ou mysogine, il me semble que beaucoup d’entre eux tourneraient rapidement casaque et seraient les premiers à pousser les hauts cris. Pourtant, quelle différence avec le cas présent: ne s’agit-il pas simplement de défendre la dignité humaine?

    En fait si: une GRANDE différence. Prétendre de quelque manière que ce soit établir un lien : foetus >

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.
  20. Luc dit :

    En fait si: une GRANDE différence. Prétendre de quelque manière que ce soit établir un lien : foetus – être humain (lien si évident pourtant sur les photos), c’est toucher à un des tabous absolus de nos belles âmes. Voilà sans doute la vraie raison d’énervement cachée derrière bien des appels à la liberté de créer. Non mais! vouloir défendre la dignité d’un foetus! Ca sent pas le retour de l’ordre moral ça?!?

    Merci et encore bravo pour votre courageuse plainte! Visiblement, vu le nombre de chaisières outragées qui s’indignent ici, vous avez réussi quelque chose qui ressemble à un blasphème contre l’esprit de l’époque :)

     
    Les auteurs sont seuls responsables de leur commentaire. L'éditeur décline toute responsabilité en cas de commentaire abusif. Tout abus doit être signalé ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *