L’ONU réclame 80 millions de dollars pour le Niger

Les Nations unies ont lancé un appel de fonds pour 80 millions de dollars (64,59 millions d'euros) vendredi afin de faire face à la crise alimentaire qui menace des milliers de vies au Niger.

La demande a été faite depuis le village nigérien de Garin Goubli, situé à 35km au sud de la ville de Maradi (sud-est), pendant une visite de la ministre canadienne à la Coopération, Ailleen Carroll, et de la secrétaire exécutive adjointe de l'UNICEF, le fonds de l'ONU pour l'enfance, Rima Salah.

La semaine dernière, trois agences de l'ONU - le Programme alimentaire mondial, l'UNICEF et l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture - ont lancé des appels pour un total de 75 millions de dollars (60,55 millions d'euros), qui semble inclus dans les 80 millions réclamés vendredi.

La crise au Niger est imputée à la sécheresse et à une invasion de criquets mais elle s'est aggravée depuis les premiers appels de l'ONU en novembre, restés sans réponse jusqu'à récemment.

Le Niger est le deuxième pays le plus pauvre du monde: 64% de ses 12 millions d'habitants y survivent avec moins d'1 dollar (0,81 euro) par jour. La pénurie alimentaire actuelle a fait grimper les prix à des niveaux inaccessibles à une partie de la population. 

ap

Info envoyée par Tam-Tam, merci à Simon 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *