« Ces écrivains qui partent en croisade »

Amis, Rushdie, McEwan : ces trois romanciers véhiculent l’idée que l’islam est une menace pour l’Occident, accuse le journaliste marocain Ziauddin Sardar.

« Le paysage littéraire britannique est dominé par trois écrivains : Martin Amis, Salman Rushdie et Ian McEwan. Tous trois s’intéressent à une question cruciale de notre temps : le terrorisme. Amis a même publié une sorte de manifeste de ce qu’il appelle l’“horrorisme?. Malgré des styles différents, la démarche et les opinions des trois hommes témoignent d’un positionnement similaire : ils forment l’avant-garde des néoconservateurs de la littérature britannique, autrement dit des blitcons [British literary neocons, néoconservateurs littéraires britanniques]. Les blitcons proposent la panacée à la condition humaine. Ils profitent de leur célébrité pour promouvoir un programme politique mondial. Ils sont les premiers non pas à saisir l’influence que la fiction peut avoir sur la politique, mais à mesurer le pouvoir mondial qu’elle revêt aujourd’hui, sa capacité à attirer notre attention dans une direction donnée ». ->

En fait, la menace proviendrait de ceux qui voient dans l’islam une menace…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *