« Mariage » pour tous : les Verts libéraux veulent porter plainte contre les opposants.

Après les menaces de mort, les menaces de dépêcher une patrouille de la police politique. Le camp du bien a besoin du gendarme pour asseoir ses arguments. Bienvenus dans le débat politique du futur.

Ils sont jeunes, ils sont beaux, mais ils ne savent pas argumenter. Confrontés à leurs propres limites – cela arrive – les jeunes Verts libéraux s’agitent. A ma droite, Maxime Auchlin, secrétaire général de la section neuchâteloise, ancien candidat malheureux au Grand Conseil, qui se présente comme ingénieur et « entrepreneur » – en réalité embauché dans l’entreprise familiale −, et… titulaire d’un doctorat (PhD), ce que rien ne vient confirmer, nonobstant un article co-écrit sur un sujet annoncé, le ci-devant Auchlin n’étant visiblement que boursier – de toute évidence l’alma mater attend encore quelque chose −, mais qu’importe l’exactitude quand il reste la prétention.… Lire la suite ->

Yves Nidegger discriminé : Il ne peut vivre son amour au grand jour avec son poisson rouge

C’est un cri de détresse qui déchire le paysage politique. Dans un article pathétique, le Conseiller national UDC lève le voile sur le plus grand secret de son coeur.

J’aime mon poisson rouge, je crois que c’est réciproque, mais la procréation médicalement assistée nous est interdite.

Passion brûlante, inavouée, amour impossible, les proches disent enfin comprendre les longues heures alanguies de l’avocat genevois au bord de son bassin, à caresser l’eau calme et claquer ses lèvres en ouvrant et fermant la bouche.… Lire la suite ->

« Mariage » pour tous : Des menaces de mort au nom de l’«amour».

Le camp du bien et la rhétorique de l’ « amour » se déchaînent sur les réseaux.

Où l’on voit que l’attrape du « grand amour » fonctionne à merveille. La page Facebook de l’association de l’initiative de protection, pour avoir osé publier un communiqué, subit les assauts d’une horde à peine lettrée de SJW qui, sans avoir consenti l’effort d’une simple lecture de la révision qu’ils s’apprêtent à accepter, sont persuadés de devoir consacrer leur existence à la lutte contre l’homophobie, au détriment de la vie de leurs contemporains si nécessaire, comme ce quidam, anonyme, forcément, français, qui plus est (aurait-on de la peine à trouver des soutiens ailleurs qu’à la RTS ?)… Lire la suite ->

« Mariage » homosexuel : Non à la prostitution reproductive

Communiqué du Comité NON A l’ENFANT-OBJET

En 2005, au moment de la campagne pour le partenariat enregistré, partis politiques et groupes d’intérêt partisans de la loi ont juré qu’elle ne conduirait pas au mariage et se sont même élevés avec force contre la « mauvaise foi » de tous ceux qui osaient supposer le contraire.

Pour emporter le suffrage populaire, ils ont dit aussi ne pas vouloir de l’adoption dont ils ont jugé l’interdiction « raisonnable » dans le cas des homosexuels.

Lire la suite ->

« Mariage » homosexuel : Quand ils promettaient…

Le Conseil fédéral, aussi, nous a baladé. On ne peut plus faire confiance à personne…

Ruth Metzler, conseillère fédérale , 17 février 2001:

Pour l’heure, ce projet est encore très virtuel. Il faut trouver des solutions dans les domaines du droit de succession, du droit du bail et du devoir d’assistance. Il s’agit aussi de régler toutes les questions d’assurances sociales. Enfin, il faut définir le statut du conjoint étranger. Responsable du dossier, la conseillère fédérale Ruth Metzler  a admis le principe d’un droit de séjour, mais les modalités pratiques de ce statut ne sont pas encore connues.

Lire la suite ->

La RTS au taquet pour corriger les opposants au « Mariage » homosexuel

Deux hommes sur une femme (voir ici), des interruptions à n’en plus finir, une suspicion sur chaque terme (« j’irai vérifier dans le Code civil »), la RTS marque très clairement sa préférence sur un sujet de société essentiel où elle devrait, tout au contraire, faire preuve d’une absolue neutralité… Mais qui se souvient des promesses de la SSR lors de la campagne No-Billag ?

Alors certes, l’on nous accusera de naïveté pour feindre de découvrir que le quarteron de gauchistes qui occupe la tour de la radio pouvait défendre une autre position que celle de la destruction totale de la famille (« Familles, je vous hais »… c’est déjà si vieux), mais après la quatrième vague de féminisme et le mouvement #metoo, on pouvait s’attendre à mieux que le chapitrage en règle de la jeune politicienne par le couple de mâles blancs cis-genres de plus/près de 50 ans.… Lire la suite ->

Lucie Rochat: « Le mariage pour tous ne supprime pas une discrimination, mais instaure des privilèges »

« Les couples hétérosexuels n’ont pas accès à la procréation médicalement assistée (PMA) lorsqu’il n’y a pas de stérilité avérée ou de maladie transmissible. Avec ce projet, il est question d’instaurer des privilèges auxquels même les couples hétérosexuels n’ont jamais eu droit », pointe la membre du comité de l’UDC Vaud mercredi dans La Matinale.

Les pensionnaires de la RTS font grand cas du détail des garanties amenées par les partisans du « mariage », oubliant forcément qu’en pareille matière, aucune garantie donnée n’a jamais tenu.… Lire la suite ->

« Mariage » pour tous : De l’importance d’avoir un père

Derrière les notions floues d’amour et de mariage se cachent la destruction de la famille et de la filiation. Depuis le début, la gauche milite pour faire croire que père et mère sont des concepts dispensables, des constructions sociétales parfaitement remplaçables par une armada de fonctionnaires pensionnés.

La réponse à leur apporter est parfois des plus simples.

Nous sommes le 14 décembre 2012, le Conseil national a ouvert la veille l’adoption aux homosexuels, 7 ans à peine après avoir publiquement promis, dans le seul but de faire passer la Loi sur le Partenariat enregistré, que la chose n’arriverait jamais.… Lire la suite ->

Conseil fédéral : « La nature veut que chaque enfant ait un père et une mère »

Dans la longue procession des trahisons, le Conseil fédéral fait aussi la démonstration de son incapacité à tenir à ses principes.

Conseil fédéral, novembre 2001

Les partenaires enregistrés ne sont pas autorisés à adopter un enfant ni à recourir à la procréation médicalement assistée.

[…] L’avant-projet n’autorise pas les personnes liées par un partenariat enregistré à adopter un enfant. Il ne s’agit pas de mettre en cause les capacités des personnes homosexuelles à éduquer des enfants.

[…] La nature veut que chaque enfant ait un père et une mère qui jouent chacun un rôle important dans son développement.

Lire la suite ->

« Mariage » pour tous : Ils ont menti, puis ils ont trahi

La partitocratie en perte de de repères, ou cette sale manie de suivre la moindre « avancée » pour se maintenir encore un temps à la tête des administration, quitte à naufrager toute une société.

Membre du comité directeur du PDC, 30 avril 2005 :

La famille c’est un homme une femme, a souligné Christian Waber, conseiller national évangélique membre du comité référendaire. L’adoption, interdite dans la loi fédérale, va bientôt revenir sur la table, a-t-il ajouté. « Nous devons nous prononcer sur le Pacs et pas sur l’adoption », lui a répondu un membre du comité directeur.

Lire la suite ->