Nantermod : la voix de son traître

Nouveau fer de lance du libéralisme anti-humaniste, non content de menacer les réfractaires au nouvel ordre vaccinal d’avoir « des morts » sur la « conscience », Philippe Nantermod, qui sans doute mesure le nombre de trahisons qui le sépare de la carrière d’un Couchepin ou d’un Macron, tombe – enfin – le masque (min. 42 et ici) et admet le soutien de son parti à la GPA, la gestation pour autrui, soit l’esclavage reproductif de femmes du tiers-monde pour permettre de vendre aux homosexuels ces enfants si indispensables à la concrétisation de leur ‘amour’.Lire la suite ->

1981 pour les violer, 2021 pour les aimer

L’on s’est déjà largement étendu ici sur les garanties – toutes violées – données au moment de la loi sur le partenariat enregistré par ceux qui réclament aujourd’hui le ‘mariage’ pour tous. Souvenez-vous, le mariage était inutile à l’amour, l’adoption, ils n’en voulaient pas, en ce que contraire au « bien de l’enfant« .

Aujourd’hui, cette absence, revendiquée alors à cor et à cri pour arracher la confiance populaire, est devenue une discrimination de plus à réduire urgemment.… Lire la suite ->

« Mariage » pour tous : la GPA est déjà dans les tuyaux

Alors que la secte de l’amour et de la tolérance tague et arrache les affiches et vitupère contre toute opinion dissidente, une vérité fait jour : l’ouverture de la GPA – la gestation pour autrui – est à nos portes.

La « GPA reste interdite en Suisse » assurent les partisans du ‘mariage’ homosexuel, qui semblent si pressés d’y venir quand même qu’ils ne peuvent se retenir de fournir des ‘tuyaux’ pour contourner le droit suisse actuel à même leur site de campagne.… Lire la suite ->

Les vérités qui dérangent

A Fribourg, aujourd’hui même. Imaginez le tollé dans les médias si quelqu’un s’avisait de toucher aux affiches – assez peu réussies il faut dire – du campa adverse.

Apparemment le comité NON à l’enfant objet a touché juste avec sa campagne. Le camp du bien, de l’ouverture, de la tolérance, de l’ « amour » et des mères porteuses à quelques euros, s’agite.

Soutenez la lutte et dépêchez-vous de lire ces affiches avant qu’elles ne soient arrachées par ceux qui pensent pour vous !… Lire la suite ->

Une chose est sure…

L’avenir de ce pays ne passe pas par la destruction du mariage.… Lire la suite ->

Les troupes LGBT ont envahi l’école vaudoise

La RTS s’affole, la propagande LGBT – le T allant évidemment pour taliban –, s’empare de l’espace scolaire, les étudiants résistent, le corps professoral se dit démuni.

Le lobby avait pourtant prévenu qu’il se réserverait désormais le gibier scolaire. C’était sans compter la courageuse résistance d’élèves qui, devant la démission de ceux censés les instruire, organisent la résistance.

L’objet du litige, les couleurs de la dictature homosexualiste sur les agendas imposés à tous les étudiants du système scolaire vaudois.… Lire la suite ->

Une chose est sure…

L’avenir de ce pays ne passe pas par la destruction du mariage.… Lire la suite ->

Quand on te dit…

Que ton monde appartient au passé et que le « mariage » homosexuel passera quoi qu’il arrive…

Et que toi tu sais que l’avenir a un tout autre visage…… Lire la suite ->

Les Eglises contraintes à célébrer des « mariages » homosexuels ?

Suzette Sandoz sur son blog : « Les partisans du mariage civil pour tous auraient-ils leurs ayatollahs?« 

Ce n’est pas sans surprise que j’ai découvert aujourd’hui, grâce au Temps (p. 7 : « Un mariage pour tous… aussi à l’église ? ») que trois juristes affirmeraient que « si la loi sur le mariage pour tous était acceptée par le peuple, les Eglises historiques et leurs ministres qui refuseraient de célébrer de telles unions pourraient se voir sanctionnés pénalement ».… Lire la suite ->

« Mariage » pour tous : les Verts libéraux veulent porter plainte contre les opposants.

Après les menaces de mort, les menaces de dépêcher une patrouille de la police politique. Le camp du bien a besoin du gendarme pour asseoir ses arguments. Bienvenus dans le débat politique du futur.

Ils sont jeunes, ils sont beaux, mais ils ne savent pas argumenter. Confrontés à leurs propres limites – cela arrive – les jeunes Verts libéraux s’agitent. A ma droite, Maxime Auchlin, secrétaire général de la section neuchâteloise, ancien candidat malheureux au Grand Conseil, qui se présente comme ingénieur et « entrepreneur » – en réalité embauché dans l’entreprise familiale −, et… titulaire d’un doctorat (PhD), ce que rien ne vient confirmer, nonobstant un article co-écrit sur un sujet annoncé, le ci-devant Auchlin n’étant visiblement que boursier – de toute évidence l’alma mater attend encore quelque chose −, mais qu’importe l’exactitude quand il reste la prétention.… Lire la suite ->