Une ministre suédoise: « le voile isole »

Nyamko Sabuni, ministre de cabinet suédoise: « Je ne suis pas intolérante envers les immigrants. Je suis intolérante envers des oppressions telles que les mutilations génitales, les mariages arrangés et les contôles de virginité » (en). La ministre a déjà fait parler d’elle.

9 réponses à Une ministre suédoise: « le voile isole »

  1. UnOurs dit :

    Des guillemets auraient également été nécessaires pour le « suédoise » de ministre.

    Au passage, admirons l’habileté des néocons qui réussissent à faire leur petite cuisine, tout en allogénisant notre continent.

    [MOD: Bof !]

  2. UnOurs dit :

    Pourquoi « Bof »?

    [MOD: Parce que votre remarque est raciste et ne fait aucun cas de la valeur personnelle. Prenez la Suisse, qu’est-ce qui unit un Valaisan et un Zurichois ? rien. Ce que nous pouvons faire avec des suisses-allemands, nous pouvons le faire avec le monde entier. Ce sont sans doute une grande proportion d’étrangers qui défenderont la Suisse le moment venu]

    Une Europe allogénisée, mais sans islamistes, conviendrait parfaitement aux néocons et à leurs amis. Mais conviendrait-elle aux européens?

    [MOD: Votre analyse ne veut strictement rien dire]

  3. UnOurs dit :

    Qu’y a t-il de raciste à prendre en compte ce qui a toujours fait la cohérence des peuples?

     

    [MOD: Pour mémoire: « Des guillemets auraient également été nécessaires pour le “suédoise? de ministre »… Pour une fois, voilà une femme épatante, qui aime son pays et oeuvre pour sa conservation… Votre seul verdict « ce n’est pas une vraie suédoise », sous-entendu « c’est une sale négresse ». Vous n’avez pas compris grand-chose].

    Cette cohérence que tous les peuples de la planète (à l’exception des peuples d’origine européenne pour lesquels cela est interdit) recherchent et revendiquent?

    Quant à savoir ce qu’un valaisan et un zurichois peuvent bien avoir en commun, je citerais simplement le général de Gaulle:

    ++++++++++++++++++++++++++
    Sur le plan ethnique, il convient de limiter l’afflux des Méditerranéens et des Orientaux, qui ont depuis un demi-siècle profondément modifié les compositions de la population française. Sans aller jusqu’à utiliser, comme aux États-Unis, le système rigide des quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Suisses, Hollandais, Danois, Anglais, Allemands, etc…) (le 12 juin 1945, directive au Garde des Sceaux)
    ++++++++++++++++++++++++++

    [MOD: Les Valaisans ne sont pas Helvètes, c’est même une race de celtes continentaux bien distinctes des Gaulois et autre chevelus: Lépontiens, Ubères, Sédunes, Véragres et Nantuates. Les Zurichois et autres suisse-allemands, envahis par les Alémanes ont tenté de « polluer », pour reprendre votre dialectique, notre noble race. Nous sommes bien plus proches des Valdotains et des Savoisien que de ces barbares germaniques. Les Méditerranéens romains ont fait bien plus pour la civilisation que les hordes vandales ou normandes. Quant aux Français, je vous laisse, Hitler lui-même n’en voulait pas, traitant les Francs de « Germains dégénérés »… On est toujours le dégénéré de quelqu’un d’autre ].

    Il me semblait bien que ce blog n’était conservateur qu’en surface.

    [MOD: 1 Nous n’avons jamais prétendu être conservateur mais chrétien, le seul système qui, depuis 2000 ans, se donne les moyens d’être conservé. 2 Vous ne savez pas ce que conservateur veut dire… abandonnez le courant et rejoignez le socialisme racialo-nationaliste]

    C’est un choix.

    Allez, je vous laisse à votre utopie bennettonnisée; on en reparlera quand notre belle Europe ressemblera à un bidonville d’Haïti ou à une favella de Colombie et on verra bien si tous ces néo-européens auront à coeur de défendre et de maintenir ce qui a fait la grandeur de notre civilisation.

    C’est d’ailleurs bien le problème que l’on peut avoir avec les néo-conservateurs, on ne sais pas vraiment ce qu’ils souhaitent conserver.

    Pour ma part, je préfère amplement écouter un authentique conservateur comme l’ancien premier-ministre Balladur:

    [MOD: Balladur… merci, vous méconomisez tout argumentation]

    +++++++++++++++++++++++++++
    Cette immigration créerait des problèmes sociaux dont l’échéance serait toujours redoutable, qu’il s’agisse du logement, de la santé publique ou de la mise en présence de groupes étrangers et de la population nationale. (Conseiller aux Affaires sociales à Matignon en 1965)

    La fusion est impossible ; à un certain degré, le multiculturalisme détruit la personnalité d’un peuple, brise son ressort, il aboutit au résultat inverse de celui qui était recherché, chacun au sein de la société se barricade et refuse autrui ; la nation est alors menacée dans son âme. (2004)
    +++++++++++++++++++++++++++

    Bye.

    [MOD: Adieu !]

  4. UnOurs dit :

    Dernière chose sur ceci:

    « [MOD: Votre analyse ne veut strictement rien dire] »

    Allez habiter quelque temps dans un quartier « diversifié » (même sans la présence du paramètre « islam » obsédant les néocons) et vous verrez bien vite que cette analyse a au contraire un sens très concret, immédiatement perceptible.

    [MOD: ET où croyez-vous que j’habite… vous savez combien ça gagne un blogger ? J’ai même grandi dans la banlieue de Lyon… faudra repasser pour la leçon]

  5. Marie dit :

    Parfaitement d’accord avec le modérateur.

    Dieu sait combien je suis peu portée sur le métissage, et ce que je pense de nos gouvernant qui veulent à tout prix nous faire perdre notre identité, mais si nos idées devaient arriver au pouvoir, il nous faudra bien assumer les responsabilités de nos prédécesseurs (contrairement à eux d’ailleurs!)… sans tomber dans le racisme ou le manichéisme : certains « immigrés » sont actuellement bien plus authentiquement français que bien des Français de souche… et sauront le pourver dans l’épreuve !

    La France, et plus largement l’Europe, ce n’est pas D’ABORD une question de couleur de peau, mais une question de civilisation et de valeurs communes… même si je regrette comme vous, UnOurs, ce métissage de masse voulu et calculé de notre population, qui fait perdre beaucoup de sa visibilité à l’héritage commun que nous revendiquons.
    Je le regrette d’ailleurs aussi pour les Noirs et pour tous les peuples, à chacun desquels je trouve une beauté unique.

  6. Monsieur dit :

    @UnOurs
    C ‘est grace à tes commentaires que fdesouche n’existe plus.

  7. UnOurs dit :

    Amusant de constater qu’un néocon (helvétique en l’occurrence) se sente plus proche d’une politicienne nigériane installée en Suède que d’un bernois habitant à 150 kilomètres de chez lui. La machine à casser les peuples a bien fait son boulot.

    [MOD: Je ne suis ni néo, ni con ni même helvétique. On vous pardonne aisément, vos raccourcis ne sont le fait que de votre myopie culturelle. Il ne suffit pas que vous le pensiez pour que cela soit vrai]

    Il y aurait aussi un truc à creuser quant à la dénégation du fait racial chez les bien-pensants qui s’apparente beaucoup, il me semble, à la peur du sexe chez les puritains. La crainte du concret, du matériel, de ce qui existe avant et indépendamment de tout acte de conceptualisation probablement.

    [MOD: Mais qui nie le fait racial ? Etant d’une souche bien plus ancienne et « pure » que la vôtre, je ne peux que déplorer que vous osiez opposer les maigres fruits ataviques d’un cerveau d’immigré énième génération, diminué par un recoupement racial malheureux, à la superbe construction génétique dont je suis le parangon, que dis-je, le fleuron ultime. Ciel, toutes ces générations oeuvrant laborieusement dans le secret des alcôves pour arriver à… Môa, suprême accomplissement. Et vous osez agiter devant moi le chiffon crasseux qui vous sert de code génétique… fi donc, paltoquet, je vous ferai bâtonner par mes laquais !]

    Et toujours l’injure « raciste » à la bouche, avec l’invective « nazi » qui suit de près. Evidemment, quand on professe une ligne de droite affirmée, on est toujours obligé d’en rajouter un peu dans cette thématique, pour se défausser d’éventuelles accusations similaires que l’on pourrait soi-même recevoir.

    [MOD: Citez-moi une endroit où l’on vous traite nominalement de raciste et de nazi… AMALGAME !]

    Accusations ridicules, dans mon cas, car je ne suis évidemment ni raciste ni nazi, mais je ne nie pas la réalité que je vois avec les yeux que le Créateur m’a donnés et je ne souhaite pas, en tant que chrétien, l’avènement d’un monde globalisé qui s’apparenterait, dans les faits, à l’érection d’une seconde tour de Babel!

    [MOD 1. Pourquoi vous en défendre puisque personne ne vous attaque. 2. Babel s’est dressée contre Dieu et non contre l’homme, nouvel amalgame. Au fait, de quelle race est Dieu ?]

    Bon Sang, dire qu’il y a des épagneuls ET des cockers ne signife pas que les épagneuls sont des über-clébards ou que les cockers seront déportés! N’est-ce pas la vraie diversité qui exprime toute la beauté du monde? Qu’y a t-il de mal à reconnaître cette diversité et à faire en sorte que l’oeuvre de la Création soit préservée? (1)

    [MOD: Personne ici ne nie la nécessité des nations et l’existence des différentes races, ni même celle de revoir totalement la politique d’immigration des pays d’Europe centrale. Seulement, la nationalité n’est pas dépendante de la race, une fois qu’une personne, cette ministre par exemple, l’a acquise et la pratique apparemment plutôt efficacement, elle a gagné le droit, je pense, de porter le titre de ladite citoyenneté.

    Cette fois-ci, définitivement adieu et bonne continuation ;-)

    (1) Je me permettrais juste de citer Simone Weil et Alexandre Dumas

    ++++++++++++++++++++++++
    Comme il y a des milieux de culture pour certains animaux microscopiques, des terrains indispensables pour certaines plantes, de même il y a une certaine partie de l’âme en chacun et certaines manières de penser et d’agir circulant des uns aux autres qui ne peuvent exister que dans le milieu national et disparaissent quand le pays est détruit. (Simone Weil, L’Enracinement)
    ++++++++++++++++++++++++

    ++++++++++++++++++++++++
    La nature a organisé chaque individu en harmonie avec le lieu où il doit naître, vivre et mourir, des mers immenses, des montagnes qui percent les nues encadrent en quelque sorte chaque race dans la localité qui lui est propre, et lui défendent de se mêler aux autres races. Autour de l’homme naissent les animaux nécessaires à des voyages bornés, mais qui ne doivent pas le porter au-delà des limites que le doigt de Dieu lui a tracé pour patrie; tant que l’Européen s’abandonnera à son cheval, l’Arabe à son dromadaire, l’instinct de chacun de ces animaux le retiendra dans l’atmosphère qui lui convient, et ni l’animal ni son maître n’auront à souffrir. Déplacer une existence, c’est la fausser; les principes du bien qui, dans des climats amis, sur une terre maternelle, sous le soleil natal, eussent mûri comme un fruit, tournent à mal sur un sol étranger. Quand tout est hostile à un individu, l’individu devient hostile à tout; et, comme il ne peut anéantir cet air qui l’étouffe, ce soleil qui le brûle, cette terre qui le blesse, sa haine retombe sur les hommes dont il peut toujours se venger. L’enfant ravi à sa patrie vivra mal ailleurs que là où il aurait dû vivre: là-bas, il eût été heureux au milieu d’hommes heureux; ici, il sera malheureux par les autres, et les autres le seront par lui; car son espoir, ses pensées, ses désirs seront ceux d’une autre race et d’un autre pays, inconnu au pays qu’il habite, incompris de la race qui l’entoure. S’ils veulent se répandre au dehors, le défaut de sympathie les repoussera au dedans. Quelque temps, son cœur les renfermera pêle-mêle et grondant; puis, vienne une occasion, que la victime et le bourreau se trouvent face à face, il y aura des crimes et du sang. (pp. 232-233, Alexandre Dumas, Drames romantiques, éd. Omnibus, 2002, Paris)
    ++++++++++++++++++++++++

  8. UnOurs dit :

    Bon, un dernier commentaire, promis :-) , mais ce message que j’ai posté sur un autre forum précise plus ou moins complètement ma modeste vision des choses:

    ++++++++++++++++++++++++++
    Parlons d’abord de moi: mon meilleur ami est juif et parmi mes meilleurs amis, il y a un éthiopien chrétien. Voilà pour l’Ours nazi et raciste.

    [MOD: 1. Personne ne vous a traité ni de raciste ni de nazi, amalgame. 2 Pour l’amour du ciel, épargnez-nous le coup de l’ami juif]

    Sur le fait racial, il est aussi stupide et criminel de le nier absolument (1) que de le voir comme un absolu (2).

    J’en reviens toujours à ma définition de l’identité, par strates, un peu comme une poupée russe.

    Des strates qui vont du matériel au spirituel, du commun à l’individualité. Nier la réalité de certaines strates (que ce soit par exemple la race ou l’appartenance religieuse ou encore ne voir que le collectif ou seulement l’individuel) revient simplement à construire une maison en oubliant des étages et je ne parie pas sur la solidité durable de l’ensemble. (3)

    Prenons le cas du BAFWEB: son auteur est ethno-aveugle, mais obnubilé par l’islam. Sa maison pourrait donc ressembler à un édifice auquel il manque les fondations, mais avec un quatrième étage hypertrophié. Pas top en matière d’architecture civilisationnelle.

    [MOD: Blabla. La race est crée et voulue par Dieu, et Celui-ci a jugé que cela était bon… permettez-moi de me ranger à son avis. Personne ne peut rien quant à sa race. L’islam n’est pas une race, mais une idéologie, laquelle nous nous permettons de critiquer car nous la trouvons mauvaise. Faire usage de son esprit critique peut avoir de nombreux avantages, vous devriez essayer.

    Que la question raciale ait été accaparée par le socialisme révolutionnaire, nous ne l’avons jamais nié, mais il convient précisément de faire la juste distinction ici.

    Nous sommes obnubilés par l’info, l’islam en fait, vous en réclamez, on le publie !]

    « architecture civilisationnelle » ne veut strictement rien et ce n’est pas en usant de ce genre d’artifices que vous pourrez masquer les lacunes de votre raisonnement]

    En la matière, je ne suis qu’un modeste spenglérien: tout peuple, toute civilisation, toute communauté humaine ont besoin d’une cohérence interne, ce qui implique la permanence d’un centre homogène qui diffuse puissamment son identité vers la périphérie. Ce qui permet à des éléments allogènes de se greffer sur l’ensemble (ton ami du Rif par exemple, mon camarade éthiopien), pour peu que ceux-ci veuillent formellement se rattacher à cet ensemble et évidemment que ceux-ci arrivent sur un espace de temps et dans des quantités supportable pour la cohérence du centre (je ne suis donc pas un intégrationniste, mais un assimilationniste).

    Dans le cas contraire, les éléments de la périphérie s’aggrègent autour de leur caractéristiques propres et atomisent à terme la structure d’accueil, voir même remplacent le centre de la structure pré-existante.

    En gros, une civilisation qui dure, c’est un peu comme une mayonnaise (les bons ingrédients, au bon moment, dans les quantités spécifiées) ou pour reprendre une métaphore culinaire, une « diversité » compatible, c’est un peu comme les câpres sur une pizza: quelques câpres relèvent le goût, mais uniquement des câpres et ce n’est plus une pizza

    (1) « Qui veut faire l’ange fait la bête », être ethno-aveugle, c’est la garantie de pogroms pour les générations futures. En fait, c’est en combattant l’imposition arbitraire et anti-démocratique de la diversité que l’on se comporte en humaniste responsable, réaliste et soucieux de l’avenir des générations à venir.

    (2) le modèle nazi où le fait humain est réduit à un élevage de clebs. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que des « droitistes » aussi éminents que Spengler, Von Salomon ou Jünger ont dénoncé la vacuité spirituelle de l’expérience nazie, proprement démoniaque par sa matérialité purement horizontale.

    (3) je suis d’ailleurs persuadé que tous ces paramètres pourraient être mathématiquement modélisés, sur le modèle des calculs d’assurance, afin de savoir si une civilisation va se casser la figure ou non.
    ++++++++++++++++++++++++++

    [MOD: Mais quand comprendrez-vous que la race n’a rien à faire dans la civilisation. C’est l’idée ! Comment expliquez-vous que la civilisation chrétienne, par exemple, la plus ancienne encore en activité sur notre terre, soit aussi disparate racialement ?]

  9. jesus dit :

    Le christianisme n’est pas une race, mais une idéologie, laquelle nous nous permettons pas de critiquer .

    tout a fait d accord !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *