Covid-19 : Le jeu cruel de la ville de Sion avec ses chômeurs

Vous avez perdu votre emploi pendant le Covid ? Vous pouvez compter sur la Ville de Sion pour vous enfoncer.

La répétition générale de la fin du monde vous a mis à genoux, les RHT n'arrivent pas ou trop tard, la caisse de chômage a mis votre dossier en patience depuis des mois, les administrations ne répondent plus, à commencer par celle de la commune de Sion qui, bloquées sur la première vague, joue à guichets fermés depuis plus d'un an ? Qu'à cela ne tienne, il est un service qui tourne toujours et c'est celui de la facturation. Et dire qu'il tourne est un euphémisme.

L'histoire sans fin

L'on nous apprend en effet que le service des déchets de la Ville multiplie les poursuites pour à peine plus d'une cinquantaine de francs de frais de retard – retard dû à un oubli de la Ville au demeurant – pour une facture pourtant dûment payée en temps et en heure, ce qui explique l'opposition du quidam concerné. Ville qui, non seulement réclame, en toute illégalité, une nouvelle fois l'entier du montant déjà réglé, mais, ô surprise, oublie de se rendre à l'audience et de payer l'avance de frais. Affaire classée... Ou pas.

Trois mois plus tard, rebelote, même poursuite, de nouveau l'entier du montant, plus les frais. Impossible, évidemment, de contacter les services communaux puisque le téléphone ne répond plus et que les guichets sont fermés. Bref, Kafka au pays des vacances et du télétravail, dans un monde où tout le bas-clergé du fonctionnariat local ne travaille plus qu'à mi-temps, et encore, l'autre moitié étant consacrée à voir tomber leurs bons et gras salaires qui, eux, grâce à Dieu, n'ont pas bougé.

Une communauté qui se délite, des services qui disparaissent, une société à deux vitesses, les domestiques de l'Etat et les autres.

Méfiez-vous du jour où les frigos ne seront plus pleins.

NM

AIDEZ-NOUS A FINANCER NOS ENQUÊTES !