Sida: L’OFSP et l’ASS continuent leur promotion des pratiques à risque

L'Office fédéral de la santé publique et son satellite mercenaire, l'Aide suisse contre le Sida, après avoir fait ouvertement la promotion de pratiques sexuelles non protégées auprès des jeunes homosexuels, ce qui a eu pour résultat une augmentation directe des infections de 12,8% l'année dernière, lance une nouvelle campagne basée sur le fliquage du partenaire "Si le passé dérange votre relation" dont les relents fortement kgbistes n'échappent à personne... c'est bô l'amour et la confiance au pays du sexe libéré.

L'OFSP quitte sa réserve pour sombrer dans l'extrémisme infectieux de l'ASS: En effet, si votre passé est trouble, la santé publique vous propose de switcher le dépistage systématique par... un questionnaire sur internet. Et si vous avez le malheur d'avoir le Sida, qu'à cela ne tienne, faites l'amour dans un sac plastique...

Quand on sait que l’OMS reconnaît un taux d’échec de 1% en cas d’utilisation 'correcte' et régulière du préservatif, que l’Institut national des maladies infectieuses américain va jusqu’à 15% d’échec* et que l’étude comparative du magazine alémanique K-Tipp reconnaît des taux d’échec dûs à la fabrication de 9,5% sur les préservatifs de marque Crest et de 4% sur la marque Hot Rubber, marque fondée par l’ASS et sur laquelle celle-ci touche encore de substantielles royalties, marque encore dûment estampillée Label OK Stop Sida, label accordé par le président de l’association Stop Sida, qui est aussi le responsable de la section Sida de l'OFSP et qui n’est autre que M. Roger Staub... fondateur de ladite marque. On finit par atteindre des risques cumulés frisant les 25%; à ce tarif vous avez plutôt intérêt à fliquer le moustachu...

Ces campagnes n'ont, en somme, qu'un seul but, outre celui d'assurer la pérennité de la contamination des populations les plus exposées pour ne pas tuer la poules aux oeufs d'or, celui de permettre une representation ouvertement prosélyte des pratiques homosexuelles a égalité avec les moeurs conjugales les plus élémentaires: La volonté d'amalgame va si loin que la campagne pose la comparaison d'une paire de deux jeunes éphèbes aux abdos irréprochables, nus sur leur lit, avec une famille... à table.

* Et encore ne vous parle-t-on que du Sida

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *